Dreamland Reborn • Afficher le sujet - Le RP parallèle

Le RP parallèle

Fanarts, Fanfics, demandes de bannières, et autres... Création, création, création !

Re: Le RP parallèle

Message non lupar Aguétiel » 08 Avr 2015, 12:00

Après plusieurs jours, il est temps de vous proposer la suite.

Hadrien et Aliquam buvaient tranquillement leur verres quand la porte de la taverne s'ouvrit une fois de plus pour laisser pénétrer dans la salle commune un homme de taille moyenne dont l'aspect était en grande partie dissimulé sous une longue bande de tissu. Hadrien surveilla cet homme du coin de l'oeil. A force de survivre dans Dreamland, il avait acquis un certain talent d'observation qui lui avait permis d'anticiper nombre de situations fort délicates.

Durant sa progression à travers la pièce bondée, l'homme percuta un chat à la carrure impressionnante et dans un mouvement ample des bras, il exhiba aux yeux ébahis d'Hadrien la lueur verdâtre d'une pierre de forme sphérique qui semblait faire corps avec son sternum.

Les esprits s’échauffèrent rapidement. Une bagarre éclata. Elle se termina lorsque l'homme à la pierre écrasa son poing contre le visage du chat. La puissance de ce coup était telle que la créature des rêves décolla du sol pour finalement traverser une fenêtre et s'écraser dans la rue.

Hadrien était bouche bée, tout comme le reste de la taverne. Il se leva discrètement. Les choses n'allaient pas tarder à gravement dégénérer.

Mais plus grande encore fut sa surprise lorsque l'homme, après s'être rapidement déplacé dans la taverne sur le point de se transformer en champ de bataille, se présenta devant lui et retira sa capuche, dévoilant un visage qu'Hadrien connaissait plus que bien:

- C'est moi Barnum. On se retrouve dans dix minutes à la sortie Ouest de la ville.

Hadrien était toujours sur le coup de la surprise et ne sut comment réagir face à cette injonction. Au-dehors, un feulement rageux retentit. Le chat s'était relevé et était prêt à en découdre avec Barnum.

- MAGNEZ-VOUS !

Hadrien n'eut pas besoin que Barnum se répète. Sans plus attendre, il empoigna le petit cors d'Aliquam sous le bras et courut hors de la taverne par la porte défoncée. Il fut rapidement suivi par d'autres clients qui sentaient les vents tourner. La garde n'allait pas tarder à arriver sur les lieux à son tour pour prévenir tout débordement.

- Petit enfoiré ! Je vais te choper, et te faire la peau ! Foi de Boulder, tu partiras pas d'ici vivant !

Hadrien savait que Barnum pouvait s'en sortir tout seul grâce à son pouvoir de faille. Aliquam se débattait sous son bras et lui intimait de le lâcher. Le jeune homme allait s'exécuter quand une voix connue retentit à proximité de lui:

- Hé, les gars, qu'est ce qui vous arrive ?

- Charlotte ? pronocèrent Hadrien et Aliquam en même temps.

Ils tournèrent la tête vers l'origine de la voix et découvrirent le troisème membre de leur groupe de Voyageurs.

Image


- J'y crois pas, vous vous êtes encore engagés dans un truc de fous, c'est ça ?

Hadrien allait répondre mais Charlotte l'interrompit d'un geste sec de la main.

- Je vous ai vus vous enfuir d'une taverne de laquelle, à peine quelques secondes avant, un chat a pété la fenêtre pour s'éclater dans la rue... Et je vous en ai vus sortir.

- Heuuuu... Firent Hadrien et Aliquam.

- Où est Barnum ?

Aliquam répondit après qu'Hadrien l'eut enfin reposé au sol:

- Il s'occupe du type. Au moins il est vivant. J'espère qu'il a la Pierre.

Hadrien tiqua en faisant un lien entre ce qu'il avait vu et la Pierre.

- Elle ressemble à quoi cette pierre ?

- Elle a la taille d'un petit oeuf, elle est couleur de jade et ronde.

Hadrien tira sur le col de sa chemise en se préparant à faire part de sa vision à la créature des rêves. Ça allait péter.

- Bah en fait, il a réussi. Le problème, c'est que la pierre semble scellée à son sternum.

- QUOI ? COMMENT ?

Aliquam sauta sur Hadrien et se cramponna à sa chemise pour lui hurler dessus:

- Tu te rends compte ? Comment je vais dire ça à l'acheteur, hein ? Comment je vais lui expliquer ça ? Imagine un peu qu'on n'arrive pas à la retirer ? J'ai l'air de quoi, moi ? Et vous ? C'est notre réputation qui est en jeu ! Et une réputation, ça ne se rebâtit pas en une nuit ! Et...

Hadrien en avait assez de se faire hurler dessus et secouer par une espèce de panda roux qui avait mauvaise haleine en plus. Il cria à son tour:

- WHO ! Je suis pas responsable de ça, moi ! Faut en parler à Barnum, pas à moi !

Aliquam s'immobilisa, grimaça, et sauta à terre. Il soupira bruyamment, et observa autour de lui les gens qui venaient de voir l'altercation.

- Barrez-vous ! Y'a rien à voir !

Les gens partis, Charlotte parla:

- Il faut retrouver Barnum.

- A l'entrée de la ville. C'est là qu'il nous attend, répondit Hadrien.

- Il a intérêt à avoir une bonne explication ! Et une solution ! Renchérit Aliquam.

Et, le pas pressé, ils fendirent la foule en direction du point de rendez-vous. Avec son pouvoir de faille, Barnum pouvait être n'importe où en ville en ce moment. Le meilleur moyen de le revoir rapidement était encore de se rendre à la Porte Ouest.
Image

Image


Trophées
- Et la lumière fut
- Tropico
- Agent du mal

- Intervention divine
- Vétéran
- Sauveteur
- Espoir et Amitié
- Gériatrie
- Vive les couteaux
- Ce rêve bleu
- 3 étoiles
- Winner !

- Naissance
- Oups !
- Foutu livre !
- C'est l'heure du dudududuel !
- Grand Voyageur
- Galinette cendrée
- Tu veux être mon ami ?
- Chrysanthème
- Service civique
- Aïe !
- Oh la belle bleue !
- 2 étoiles
- Depuis que je fume plus d'pipe
- Miam !
- Couronne
- Outillage
- Toi aussi tu voyages ?
Avatar de l’utilisateur
Aguétiel
Team Fan-Mag
Baron Belge
 
Messages: 2560
Inscription: 11 Juin 2014, 15:09
Localisation: Goulag auto-géré
Nom du perso [Rp]: Aguétiel
Phobie/ Pouvoir: Putificateur
Objet(s) magique(s): Épée standard
Poignard de contrebandier
Carte magique (utilisation unique)
Baguette de batterie magique (3x)
Groupe: Loups Cartographes
Classement [Rp]: Tréfonds Major

Re: Le RP parallèle

Message non lupar Tushin » 08 Juin 2015, 12:29

Courant à travers les rues de la ville, Barnum se dirigeait vers la sortie Ouest de la ville. Cependant un problème subsistait. En effet, Boulder n'était pas aussi benêt qu'il le paraissait. Après tout, il était sur liste de surveillance de la police de Felina et ce n'est pas pour rien... Ainsi, à chaque intersection de rue, Barnum ne faisait que tomber sur un groupe du gros chat en train de chercher n'importe qui courant et foutant ainsi la zone.

- Et merde... Faut que je me limite niveau pouvoir quand même.... Et cette pierre m'encourage pas à user de mes failles

Il se planqua ainsi contre contre un mur, récupérant par la même son souffle.

- Bon, réfléchissons... Comment regagner la sortie Ouest sans passer par les gros axes ?... Les toits manquent trop de discrétion. Les ruelles me mettront à découvert à un moment ou un autre...

Barnum commençait à un peu trop cogiter, ce qui le mettait un peu plus en retard. Soudain, un cri de groupe le remit dans le vif de l'action. Un groupe venait de passer pas loin ! Sans hésitation, il remit un peu mieux son capuchon, puis repartit mais de manière à se fondre dans la foule. La stratégie semblait marcher. Il passait les intersections et les grandes rues au nez à la moustache des chats.

Toute cette agitation avait eu un autre effet négatif. Petit à petit, les forces de l'ordre de Félina se déployaient sur les sorties de la ville. Ayant compris qu'il y avait de l'embrouille dans l'air, ils avaient pris la décision de boucler la ville et mettre la main sur les instigateurs de ce foutoir. Ainsi, en arrivant sur la sortie, Barnum tomba sur un bel os. Un groupe de 5 soldats accompagnés d'un petit chat en armure en train de batailler avec un groupe de Boulder. Choisissant d'en faire fît, Barnum passa sur le coté du combat. Manque de chance, un chat venait de voler, suite à un coup bien placé, droit sur notre héros, dévoilant ainsi un reflet vert depuis son buste. Les hommes de Boulder bloquèrent quelques secondes, puis réagirent au quart de tour en se ruant dans sa direction.

- Et meeeeerde....

Barnum éjecta le chat qui lui était arrivé dessus et partit dans une course effréné vers la sortie de la ville ! S'en suit la réaction logique des hommes de Boulder se mettant à sa poursuite, eux-même suivit des soldats de Felina...

C'est donc un garçon bien préoccupé par ce qui lui collait au train qui arrivait en direction d'un groupe qu'il avait reconnus facilement. En effet, un peu avant la sortie, il tomba sur Hadrien, Charlotte et Aliquam. Barnum, ne pouvant s'arrêter, leur cria de continuer droit vers la sortie. Ce à quoi ils lui répondirent en cœur que la sortie était fermée par les forces de l'ordre.

- Et meeeeerde !!!

Ayant tout de même une vingtaine de seconde d'avance, il se stoppa vers son groupe de compagnon.

- Bon, j'ai les gars de Boulder aux fesses ainsi que la police de la ville...

- Discrétion au top dit moi !

- Il ne faut surtout pas se mettre la ville à dos ! On aurait nul part ou aller !

- Ahem pas faux...

- J'ai une idée. Laissez moi ici. Je vais m'occuper des gars de Boulder sans blesser les autres. Au pire, il ne feront pas de lien entre moi et notre groupe. Vous, trouvez un échappatoire !

Le groupe des poursuivants était quasiment là.

- Magnez-vous !

Barnum ne réfléchit pas ! Il saisit Aliquam sur son dos, empoigna Hadrien et se mit en course vers la porte ! Droit devant lui, un groupe de soldat en armure lourde leur fit signe de s'arrêter, chose que Barnum ignora, accélérant sa course.

- Ultimatum ! Arrêtez-vous !

- Retenez votre souffle, ne me lâchez surtout pas les gars !

- ...

Barnum n'eut d'autre choix que d'ouvrir une faille pour y faire passer le groupe. Les voilà passés dans une autre dimension, vide de toutes personnes, comportant seulement le décor. Il continua sa course, bien que l'atmosphère agressait et drainait son énergie, et défonça la porte en bois, offrant une magnifique sortie !

- Je peux tenir encore deux minutes ici. On perds pas de temps, on trace !

Du coté des soldats postés à la porte, l'incompréhension se fit fortement ressentir.

- Et... y sont passés ou donc ?

- Ah ben je sais pas... y z'étaient là... et d'un coup, Pouf, pu rien... le néant...


Alors que la stupéfaction était de rigueur à la porte, le combat lui était de mise pour Charlotte ! Bien que les hommes de Boulder étaient faibles, elle avait aussi à faire attention avec les hommes de la villes, mais aussi avec les autres forbans arrivant de toutes part de la ville ! Mais comment elle s'en sort... ça, vous le saurez une autre fois !!! (mouhahahaha)
__L'innocence des uns fais la potence des autres__
Image


Image

Miaou


Trophée
Chuitrod4rk
???

Par le pouvoir du crâne ancestral !
Vétéran
Kikilaplusgrosse ?
Winner !
Fan
Sauveteur

Naissance
Oups !
KALINOU !
C'est l'heure du dudududuel !
Chrysanthème
Grand Voyageur
Tu veux être mon ami ?
Noix
Galinette cendrée
Couronne
PPDA
Oh la belle bleue !
Outillage
T'es mort !
Avatar de l’utilisateur
Tushin
Lord du Flood
 
Messages: 456
Inscription: 15 Aoû 2013, 19:13
Localisation: Là ou tu n'es pas
Nom du perso [Rp]: Turon Malshin
Phobie/ Pouvoir: Dévoreur
Classement [Rp]: Baby

Re: Le RP parallèle

Message non lupar Tushin » 16 Juin 2015, 00:34

En attendant que mon fougueux Aguétiel ne poste la suite, je me permet d'écrire quelques lignes Rp d'une histoire sans aucun rapport avec notre épopée. Juste le plaisir de partager une inspiration soudaine avec vous ! (Et aussi de souffler de mes exams sans doute). Allez, place à la lecture !

Oh et si vous le pouvez, mettez cette musique dans vos oreilles ! Ça aide vachement à l'ambiance (je l'ai écrite avec ahah ^^')

https://www.youtube.com/watch?v=DED812HKWyM

___________________________________________

L'intermède du Turon



Imaginez une ville. Une ville gratifiée de bâtiment sans fin, garnie de rues larges et silencieuses, aux trottoirs immenses et à l'abandon. En un mot, une ville vide. Pas de population dans les rues, pas de clients se ruant dans les magasins, pas d'embouteillage aux carrefours. Seul la froideur du néant domine tout les tournants et autres aspérités de ce monde urbain.
Pourtant, une personne s'y promène. Le battement de ses pas résonne avec le crépitement régulier d'une pluie dense qui est son seul compagnon. Un homme aux allures fébriles déambule sur les trottoirs et autres parvis qu'offre cette cité aux traits moribonds.

Pourvus uniquement d'un pantalon couleur pourpre, attaché fermement par une corde épaisse à la taille, il dévoile, en plus d'une touffe de cheveux longue et grise, une buste sec et musclé. Ses pieds nus s'écrasent sur le goudron humide à chaque pas que son être fait. Sa tête est penchée vers le bas, ses cheveux cachent son visage et le haut de son dos voûté par l'effort, ses bras subissent sa marche décadente.

La pluie. Son amie de toujours. Où qu'il aille, où qu'il se trouve, celle-ci sera là, l'arrosant d'une eau froide et dure. Sa malédiction onirique, son supplice chimérique, voilà comment il considère ce compagnon de voyage imposé.

Mais ce soir, une chose change. A l'arrivée d'une grande esplanade pourvue d'un obélisque en son centre, l'homme arrête sa marche. Il pose une main sur le monument. A son sommet, une fourche métallique y fait office de para-tonnerre. Sa tête se redresse, son regard est vide. La désolation d'une routine infinie semble avoir pris toute part de gaieté et autres sentiments de bien-être en lui. Pourtant, un sourire s'esquisse, un souffle est poussé. Le tonnerre gronde soudain ! Il est loin, il est très violent cependant. Le sourire grandit, un second souffle est poussé. Un tonnerre plus fort encore rugit ! Ça se rapproche. L'individu pose sa seconde main sur l'obélisque. Un troisième tonnerre gronde ! L'orage est juste à coté !

Enfin... Un détail manque. La foudre. Cette lumière venant du ciel et s'abattant d'un trait sur la terre. Tantôt expression de la colère d'un dieu, tantôt manifestation d'un esprit. Courroux suprême que subissent les mortels. Ce n'est pas pour autant ce qui fait frémir l'homme au pied de la tour. Le visage vers le ciel, endiablé de sa pluie frappante, il dévoile un sourire immense, exhibant ses dents blanches. Puis, ouvrant doucement sa mâchoire, il laisse entre-voir une lumière aveuglante. D'abords de légers filaments, puis, à mesure que l'ouverture s'agrandie, des faisceaux, puis des halos, puis un rayonnement absolu émane de sa bouche ! En son centre, une sphère d'une blanc immaculé.
La pluie s'accélère à mesure que le temps passe. Le vent, jusque là discret, s'exclame de ses plus violentes bourrasques ! Les nuages noirs de l'orage s'accumulent au-dessus de la fourche. On les dirait animés d'une volonté, d'un désir. Une pointe d'un cumulonimbus sombre se met soudain à descendre le long de la tour, rejoignant doucement la bouche de l'homme. Les vents ambiants se mirent à tournoyer autours de la place, certains courants passant à coté de l'homme. D'un stoïcisme total, il ne bouge pas face à l'animation des éléments. Il semble se laisser faire, comme s'il leur rendait quelque chose. Le bras du nimbus arrive enfin au niveau de la bouche. Les vents tournoyant s'accélèrent encore plus, menaçants, imposants la coopération !
D'un claquement léger, le boule se mit à s'élever, quittant ainsi la bouche où elle était logée. Aussitôt cette enceinte quittée, le nimbus l'entoure de tout son voile nuageux et grisâtre, voilant sa lumière sacrée. Puis un fracas survint, le tonnerre refit son apparition ! Le nimbus capture la sphère, cachant dans l'obscurité totale ses derniers halos. Un dernier claquement survint.

L'homme ferme la bouche, souffle un coup, puis c'est la lumière divine qui s'exprima d'un trait. La foudre s'abattit sur la place. Ignorant le para-tonnerre, elle tombait sans cesse sur cet espace vide. Les vents s’exclamaient en réponse, la pluie sur-enchérissait, le tonnerre suivait la troupe, la tempête était parfaite. Le sourire ne quittait pas le visage de notre individu. Il contemplait avec satisfaction le discours destructeur que lui entretenait l'orage dans sa colère. Comme si ce dernier avait des milliers d'histoires et faits à raconter.

Cela dura bien cinq ou six heures. Le bonhomme s'était assis contre l'obélisque. L'orage s'était un peu assagit. Puis, un éclaircissement apparut, la pluie diminua, le vent s'apaisa. Seul continuaient foudre et tonnerre. De cœur, ils émirent leur dernier mot. L'homme se releva, ouvrit la bouche. Dans un fracas sans nom, un trait lumineux pourfendit ce dernier. Puis le calme. Apaisant et reposant. Le soleil vient chauffer une peau blanche et vierge de lumière. L'homme aspire une immense bouchée d'air pure et frais, dévoilant une sérénité sur le visage.

Il quitta ainsi la place, laissant des flaques résiduelles de l'orage éclairées d'un soleil flamboyant. Une goutte vint pourtant troubler le silence d'or qui tenait place. Le ciel se recouvrit soudainement d'un voile nuageux rattrapant doucement l'homme sur son chemin. A mesure que ce voile approchait, le dos de l'homme se courbait, la tête se baissait. Une posture de vide revenait dans les pas. Il posa un pas sur le goudron humide d'un trottoir en même temps que la pluie revenait à son rythme d'origine. L'homme souffla.

________________________________________________

Merci à ceux ayant lu. Vraiment, si vous avez n'importe quel retour, n'hésitez pas. Par mp ou sur le chat, je suis preneur. Comme pour le newsMag, toutes remarques, critiques, encouragements et autres sont hyper utiles pour améliorer le style d'écriture et ainsi, la suite de ce que je vous montrer.

Voilà, je rends l'antenne à la suite des histoires de Barnum !
__L'innocence des uns fais la potence des autres__
Image


Image

Miaou


Trophée
Chuitrod4rk
???

Par le pouvoir du crâne ancestral !
Vétéran
Kikilaplusgrosse ?
Winner !
Fan
Sauveteur

Naissance
Oups !
KALINOU !
C'est l'heure du dudududuel !
Chrysanthème
Grand Voyageur
Tu veux être mon ami ?
Noix
Galinette cendrée
Couronne
PPDA
Oh la belle bleue !
Outillage
T'es mort !
Avatar de l’utilisateur
Tushin
Lord du Flood
 
Messages: 456
Inscription: 15 Aoû 2013, 19:13
Localisation: Là ou tu n'es pas
Nom du perso [Rp]: Turon Malshin
Phobie/ Pouvoir: Dévoreur
Classement [Rp]: Baby

Re: Le RP parallèle

Message non lupar Aguétiel » 21 Juin 2015, 14:47

Barnum et les autres venaient de se volatiliser dans l'une des failles du crack-maker. Les gardes sur leur chemin en étaient restés frappés de stupeur, incapables de réagir pendant quelques secondes avant de s'inquiéter de la disparition des fauteurs de troubles.

En face de Charlotte accouraient le reste de la garde qui fut bien surpris de ne trouver face à eux qu'une seule voyageuse, sans objet magique. Le capitaine de la garde s'avança, tentant une dernière sommation:

-Rendez-vous !

Charlotte ne répondit pas et fixa le capitaine en contrôlant son souffle. Pour toute réponse, elle retira le gant qui couvrait sa main droite dans un geste vif. Le camp d'en face y vit un geste hostile et chargea la Voyageuse dans le but de la maîtriser.

Je dois gagner du temps...

- Pardonnez-moi... Fit-elle aux chats qui arrivaient à son contact.

Le premier sauta sur elle. Elle se décala par réflexe dans un geste vif et gracieux, comme celui d'une danseuse classique. Elle porta sa main découverte vers la créature des rêves et serra les dents. Elle détestait l'effet de son pouvoir sur les gens.

La main effleura le chat.

L'animal hurla à la mort. Il atterrit au sol en tenant l'endroit où Charlotte venait de le toucher. Du sang jaillissait en-dessous de sa patte. Au sol, il continua de se tortiller de souffrance en hurlant des jurons.

Les autres chats la regardèrent avec inquiétude et incompréhension. Ils se ressaisirent cependant facilement. Marre de ces foutus Voyageurs qui foutaient systématiquement la merde en ville !
Ils reprirent la charge, armes en avant. Cette Voyageuse était clairement dangereuse.

A l'arrière arrivèrent les compagnons de Boulder.

Cette altercation allait tourner au règlement de comptes général.
Image

Image


Trophées
- Et la lumière fut
- Tropico
- Agent du mal

- Intervention divine
- Vétéran
- Sauveteur
- Espoir et Amitié
- Gériatrie
- Vive les couteaux
- Ce rêve bleu
- 3 étoiles
- Winner !

- Naissance
- Oups !
- Foutu livre !
- C'est l'heure du dudududuel !
- Grand Voyageur
- Galinette cendrée
- Tu veux être mon ami ?
- Chrysanthème
- Service civique
- Aïe !
- Oh la belle bleue !
- 2 étoiles
- Depuis que je fume plus d'pipe
- Miam !
- Couronne
- Outillage
- Toi aussi tu voyages ?
Avatar de l’utilisateur
Aguétiel
Team Fan-Mag
Baron Belge
 
Messages: 2560
Inscription: 11 Juin 2014, 15:09
Localisation: Goulag auto-géré
Nom du perso [Rp]: Aguétiel
Phobie/ Pouvoir: Putificateur
Objet(s) magique(s): Épée standard
Poignard de contrebandier
Carte magique (utilisation unique)
Baguette de batterie magique (3x)
Groupe: Loups Cartographes
Classement [Rp]: Tréfonds Major

Re: Le RP parallèle

Message non lupar Nicomanga » 11 Fév 2016, 08:55

La suite les gars !! :P
Image

Songe 1 : royaume des doutes
Songe 2 : Sboobland
Songe 3 : Fantasian
Songe 4 : Tour des Arts
Songe 5 : Délirium City
Songe 6 : Royaume Nourriture


Trophées : 0/6/10/21
We are Legend
Agent du Chaos
Chuitrod4rk
Team 34 ?
Héros
Ascension

Vétéran
Kikilaplusgrosse ?
Fan
Le Chat Bugué
People
Vive les couteaux !
Engagé
Kikinaéteintlaloupiotte ?
Perfect
Winner !

Naissance
Oups !
Galinette cendrée
C'est l'heure du dudududuel !
Grand Voyageur
Tu veux être mon ami ?
PPDA
T'es mort !
2 étoiles
Casse-noix
Chrysanthème
Patchwork
CACA !
Brûle mon cosmos !
Service civique
Couronne
Toxique
Foutu livre !
1 étoile
PNJ
Assistance
Avatar de l’utilisateur
Nicomanga
Clé des Flood
 
Messages: 2341
Inscription: 14 Juin 2011, 14:06
Localisation: Je suis caché dans mon nez !
Phobie/ Pouvoir: Indolore

Re: Le RP parallèle

Message non lupar Tushin » 22 Mar 2016, 01:48

Ben sauf que le tutu il a envie d'écrire mais pas la suite encore haha !! Bref, un HS ! Ah oui et c'est de l'impro absolue hein ^^' Bref, comme d'hab, hésitez pas à filer vos retours ! Bisous

-----------

Paris 18ème, 19h30. Flo rentre de sa journée éreintante. Il ouvre sa pote d'entrée grinçante, repousse le chat d'un petit pied doux et referme, dans le calme, cette porte massive. Il pose son sac à coté de son porte-manteau et se dirige vers le salon. Là, il allume sa chaîne hi-fi et laisse couler dans tout l'appartement une musique au rythme décalé mais apaisant (https://soundcloud.com/otammusic/nancy). Après avoir récupéré une bière, Il se sort une tige et l'allume mécaniquement en se posant à la fenêtre. D'ici, on donnait sur les toits et au loin, on voyait une petite tête posée. C'était celle de la grande dame de fer. Elle paraissait comme une bouée au milieu d'une mer de toits, de cheminées et d'antennes. Il tira quelques taffes, prit deux gorgées de sa bière, le tout d'un air pensif. Il soufflait longuement à la vue de son paysage, comme si celui-ci lui inspirait de nouvelles contrées à explorer. Le temps qu'il finissait sa boisson, le soleil en profita petit à petit pour se coucher, laissant apparaître un ciel orange, bien qu'un peu gâché par la pollution de la ville.


Les différentes lumières des logements d'en face animèrent des murs sombres et froids. La vie s'animait et laissait entrevoir un peu l'intimité de toute ces espèces urbaines. La petite famille "papa, maman, fillette" préparait le repas, tandis que trois étages au-dessous, c'était le couple de retraités qui regardaient la 3. En diagonale, il y avait le petit étudiant qui ne faisait pas ce qu'on lui demandait et prenait l'apéritif avec ses amis, ce qui avait tendance à énerver le quadra du dessus, comptable de son état, il n'était guère actif. Bref, les petits clichés prenaient place et faisaient la transition vers la nuit. Flo en profitait pour enfiler une tenue de sport noire et s'équiper de son vieux mp3 (ça traverse les décennies ces choses-là). Armé de ses clefs, il sortit et monta sur les toits de son immeuble.


En haut, l'air est chaud. Le soleil d'été et la pollution laissent un arrière goût peu agréable au fond de la gorge. Mais la tombée de la nuit vient un petit peu apaiser tout ça. Quelques flexions et pompes servirent d'échauffement avant le petit parcours. Tel un Jésus marchant sur les flots, il se lança au milieu des toits. Sautant les petits parapets, franchissant les zones glissantes, contournant les crevasses formées par les rues et autres impasses, il "nageait" en direction de la bouée. Tel un phare, son faisceau lumineux indiquait la terre et ses promesses en vue. Ça avait pour effet d'accélérer la course de notre garçon. D'une agilité déconcertante, il entreprenait cette fois-ci des passages plus périlleux, tentant même le saut de toit en toit. Cependant, la ville et ses immeubles ne sont pas infinis. Il est vite rattrapé par un boulevard, le laissant de marbre, au bords de la façade. Son coeur battait à cent à l'heure, il respirait fortement mais essayait au mieux de calmer son rythme. L'effort prodigué était bien intense et le vide devant lui ne calmait pas cette adrénaline.


Dans un sens, c'est ce que recherchait Flo, des sensations, de l'extrême. D'autre ont le saut en parachute, le surf, le snow, la slack, lui, c'est le parkour sur les toits. Bien entendu, il n'a pas l'étoffe d'un Yamakazi, mais il en tire sa dose, c'est ce qui compte. Son souffle se calmait, son cœur avait ralentit. Il se frotta les cheveux en regardant la tête au loin. C'était un peu sa dame. Il cherchait à l'atteindre sans pouvoir aller jusqu'au bout. Mais il essayait. L'espace d'un instant, il faisait un peu un tête à tête avec elle. Lui courir après revenait à lui faire la cour, franchir les embûches et parvenir à s'affirmer ! Mais on en revient à ce boulevard, ce fossé infranchissable, la réalité qui le rattrape. Il s’épongeât le front avec son bandeau-éponge du poignet. Il sourit à la grande dame, fit une révérence et repartit vers son foyer. Demain il retentera de la séduire, comme tout le temps, il arrivera sur ce boulevard. Mais peut être réussira-t'il a descendre, peut être franchira-t'il le pas ? Court toujours !
__L'innocence des uns fais la potence des autres__
Image


Image

Miaou


Trophée
Chuitrod4rk
???

Par le pouvoir du crâne ancestral !
Vétéran
Kikilaplusgrosse ?
Winner !
Fan
Sauveteur

Naissance
Oups !
KALINOU !
C'est l'heure du dudududuel !
Chrysanthème
Grand Voyageur
Tu veux être mon ami ?
Noix
Galinette cendrée
Couronne
PPDA
Oh la belle bleue !
Outillage
T'es mort !
Avatar de l’utilisateur
Tushin
Lord du Flood
 
Messages: 456
Inscription: 15 Aoû 2013, 19:13
Localisation: Là ou tu n'es pas
Nom du perso [Rp]: Turon Malshin
Phobie/ Pouvoir: Dévoreur
Classement [Rp]: Baby

Re: Le RP parallèle

Message non lupar Nicomanga » 22 Mar 2016, 11:04

Yop Tush !

Sympa petit texte !

Original. Bon, je m'attendais à une petite touche Dreamland, mais pas grave. Le texte reste chouette en soi !

Quelques légères fautes d'orthographe de-ci de-là, encore que certaines sont certainement dues à l’inattention.

L'histoire est très simple, mais sympathique. Tu as bien amené le contexte je trouve, la soirée de routine du personnage, et ce qu'il voit autour de lui alors qu'il se prépare à faire son petit "sport". On est bien pris dedans, on se retrouve sans problème à sa place.

Enfin, la course effrénée jusqu'à la tour eiffel (ou du moins le boulevard) est très bien amenée aussi ! on le suit bien dans son adrénaline, et on ressent bien les sensations qu'il éprouve dans la nuit alors qu'il se balade sur les toits. C'était cool !

Bref, c'est sympa ! :D
Image

Songe 1 : royaume des doutes
Songe 2 : Sboobland
Songe 3 : Fantasian
Songe 4 : Tour des Arts
Songe 5 : Délirium City
Songe 6 : Royaume Nourriture


Trophées : 0/6/10/21
We are Legend
Agent du Chaos
Chuitrod4rk
Team 34 ?
Héros
Ascension

Vétéran
Kikilaplusgrosse ?
Fan
Le Chat Bugué
People
Vive les couteaux !
Engagé
Kikinaéteintlaloupiotte ?
Perfect
Winner !

Naissance
Oups !
Galinette cendrée
C'est l'heure du dudududuel !
Grand Voyageur
Tu veux être mon ami ?
PPDA
T'es mort !
2 étoiles
Casse-noix
Chrysanthème
Patchwork
CACA !
Brûle mon cosmos !
Service civique
Couronne
Toxique
Foutu livre !
1 étoile
PNJ
Assistance
Avatar de l’utilisateur
Nicomanga
Clé des Flood
 
Messages: 2341
Inscription: 14 Juin 2011, 14:06
Localisation: Je suis caché dans mon nez !
Phobie/ Pouvoir: Indolore

Précédente

Retourner vers Le repaire de Sabba [Galeries, Arts & co]

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité