Dreamland Reborn • Afficher le sujet - Fiche de Moon

Fiche de Moon

Tous les détails à propos du Rp' ainsi que les fiches de personnage.

Fiche de Moon

Message non lupar Dark Moon » 06 Mar 2013, 15:51

Pseudo : Mace.

Âge : 24 ans.

Ville : Saint Laurent du Maroni - Guyane Française.

Activité : Professeur d'EPS.

Phobie 1 : Sciophobie : peur des ombres.
Phobie 2 : Technophobie : peur de devenir une machine.

Objet Magique : No data.

Aime : Le sport / la musique / la littérature / l'eau / la mode

Déteste : L'antijeux / l'insolence / le sentiment d'impuissance

Surnom : /

Récapitulatif des nuits

Maître des ombres
-Royaume des doutes - Prise de conscience.
-Foret a des yeux - Premier Sang.
-Tour des arts - Haute Voltige.
-Royaume puzzle -> Royaumes des doutes -> La Station de Métro - Le Grand Voyage.
-Délirium City - Baston Générale !

-Lac trouble - Rencontre du 3ème type.
-Pays des fleurs - Les Fleurs du Mâle.
-Royaume des doutes - Horizon Perdu.
-Pays des fleurs - Réunion Bucolique.
-Cité chauve souris- Redbreast Pure Pot Still.

-Bibliopolis -> Sboobland - Katasutra.
-Désert malin - L'énigme nébuleuse de la Voyante.
-Royaume des guêpes - L'Ombre contre l'Encre, les charmes de la Sorcière.
-Démonia - Nouvelle Famille.
-Demonia - Valeurs trahis.

-Démonia - Libérée, enchaînée !
-Sboobland - Acte I "Châtiment érotique".
-Sboobland - Acte II "Sociabilité et adaptation".
-Sboobland - Acte III "Vengeance".
-Le Royaume Obscur - Sage Décision.

Cyborg
-Kazinopolis - Objectif Numéro 1
-Le Royaume de la Roche - Promesse.
-Elfila - Le respect est mort.
-Le Royaume Nourriture - Happy Meal.
-Mer Sucrée - Gay Fish.

-Le Royaume du Son - La fièvre du samedi soir.
-Le Village Coquillage - Face contre terre.
-Le Royaume des Guêpes - Égaliser.
-Le Royaume de la Glace - Nouveau départ.
-La Gare Perdue - Technologie supérieure.

-Le Royaume du Feu - Conseil de guerre.
-Le Royaume du Feu - Défaite cuisante.
-Le Royaume du Feu - Négociation.
-Le Village Coquillage - Déception.
-Le Royaume Cristal - Teach Me Senpaï.

-Le Royaume du Feu - Choc entre l'acier et les flammes.
-Le Royaume du Feu - ???
Saint Boule d'Or, membre de l'Ordre de la Feuille de Vigne

Image


Récapitulatif des nuits :
Songe 0 : Le Royaume Technologique - Humanité.
Songe 1 : Kazinopolis - Objectif numéro 1
Songe 2 : Le Royaume de la Roche - Promesse.
Songe 3 : Elfila - Le respect est mort.
Songe 4 : Le Royaume Nourriture - Happy Meal.
Songe 5 : Mer Sucrée - Gay Fish.
Songe 6 : Le Royaume du Son - La fièvre du samedi soir.
Songe 7 : Le Village Coquillage - Face contre terre.
Songe 8 : Le Royaume des Guêpes - Égaliser.
Songe 9 : Le Royaume de la Glace - Nouveau départ.
Songe 10 : La Gare Perdue - Technologie supérieure.
Songe 11 : Le Royaume du Feu - Conseil de guerre.
Songe 12 : Le Royaume du Feu - Défaite cuisante.
Songe 13 : Le Royaume du Feu - Négociation.
Songe 14 : Le Village Coquillage - Déception.
Songe 15 : Le Royaume Cristal - Teach Me Senpaï.
Songe 16 : Le Royaume du Feu - Choc entre l’acier et les flammes.
Songe 17 : Le Royaume du Feu - ???
Trophées : 1 / 3 / 16 / 28
¤ 5 étoiles
¤ Chuitrod4rk
¤ Agent élémentaire
¤ Agent du Chaos

¤ Kikilaplusgrosse ?
¤ <3
¤ Vétéran
¤ Quintessence
¤ Par le pouvoir du crâne ancestral !
¤ Sauveteur
¤ Winner !
¤ Gériatrie
¤ Fan
¤ Bonne note
¤ Engagé
¤ Berserk
¤ PARCE QUE !
¤ Perfect
¤ 3 étoiles
¤ Ce rêve bleu

¤ Naissance
¤ Oups !
¤ Galinette Cendrée
¤ C'est l'heure du dudududuel !
¤ Grand Voyageur
¤ Toxique
¤ Couronne
¤ Bon point
¤ Casse-Noix
¤ Chrysanthème
¤ Force Verte
¤ Service civique
¤ Noix
¤ Tu veux être mon ami ?
¤ Rétrogaming
¤ PPDA
¤ 1 étoile
¤ Foutu livre !
¤ Brûle mon cosmos !
¤ Oh la belle bleue !
¤ Dialogue de Sourd
¤ T'es mort !
¤ Darwin
¤ Inception
¤ Collation
¤ Patchwork
¤ 2 étoiles
¤ Outillage

Avatar de l’utilisateur
Dark Moon
Clé des Flood
 
Messages: 2641
Inscription: 05 Mar 2013, 22:43
Localisation: Le Royaume du Feu
Nom du perso [Rp]: Mace
Phobie/ Pouvoir: Technophobie / Cyborg
Classement [Rp]: 8741 Ligue M

Re: Fiche de Jarek Mace

Message non lupar Dark Moon » 06 Mar 2013, 17:54

Jarek Mace profitait du beau temps. Le soleil était haut dans le ciel, face à lui, toujours face à lui. Une légère brise, plus que la bienvenue sous cette chaleur caniculaire, le faisait suer à grosse goutte. Il se baladait, en ville, à la recherche de nouvelles chaussures de sports. Les siennes étaient mortes, archi-mortes. Faute à Gauth, son meilleur pote, qui l’avait fait courir l’Ultra-Trail du Mont-Blanc…

Salopard… t’as même pas tenu 10km !

Comme d’habitude il marchait en regardant le ciel, tout sauf le sol, l’air rêveur. Il aimait le calme de ce village, pas de bruit, peu de voiture, l’air frais de la montagne… Ici, il se sentait en paix avec lui-même.

Toujours attentif à ce qui l’entourait et surtout une bonne dose de paranoïa, à force de regarder des séries, il repéra un mouvement avec sa vision périphérique. Sur sa droite. En bas.

Regarde pas…

Mais trop tard, la curiosité l’emportant sur tout le reste.

Une ombre. Ténébreuse, difforme. Pâle reflet d’un être humain qui… n’existe pas. Cette ombre provenait de nulle part, comme apparu par magie, et… elle le suivait.

Cours.

Départ en sprint, sa spécialité quand il faisait de l’athlétisme. Champion de France cadet il aurait pu avoir une place dans l’équipe de France mais…

Pense pas à ça. Cours. Penser te ralentis, fait le vide et fonce.

L’Adrénaline fait son effet, il entendait les battements de son cœur résonner dans tout son corps. Il sentait ses muscles se contracter et se relâcher au fur et à mesure qu’il avançait. Il aimait ça d’habitude, mais l’ombre lui faisait trop peur et son esprit était comme tétanisé.

Un regard au sol. Toujours là.

Merde, merde, merde !

L’ombre était aussi rapide que lui, impossible de fuir. Running Sport ! Le magasin. Son ombre engloutissait la totalité de la rue adjacente.

Il s’y précipita, plongea, réception roulade, il se retourna… plus d’ombre !

Son cœur battait la chamade, il était à bout de souffle, éreinté. Il resta là quelque instant, le temps de récupérer. Ici, il était à l’abri, aucune ombre ne pouvait bouger ici.

Soudain, il entendit un léger bruit devant lui. Un mélange entre un crissement d’une craie contre un tableau et du verre qu’on pile. Insupportable. Pire encore, une forme apparu devant lui. Un homme. En costard, totalement glabre, et des yeux… noirs comme la nuit, deux abîmes sans fond.

Peut-t-on faire plus horrible dans le genre ? Oui. L’Ombre s’étira devant le glabre, plus noirs que toutes les autres, formant un démon ou tout autre entité malfaisante que l’imagination est capable de créer.

La seconde d’après. Non raye ça. Le millième de seconde après, le voilà qu’il faisait demi-tour et détalait comme un dératé vers la montagne.

Jamais Mace n’avait couru aussi vite de sa vie. Même Usain Bolt pouvait aller se rhabiller. Mais ce n’était pourtant pas suffisant, la créature et son ombre gagnait du terrain alors qu’il venait à peine de passer sous le couvert des arbres.

Le terrain grimpait sec, mais Mace avait l’habitude des hauteurs, ces montagnes il les connaît, c’est chez lui. C’est son domaine. Pas aujourd’hui.

Impossible ! Je suis perdu !

Aussi étrange que cela puisse paraître, il n’arrivait pas à se repérer. Les montagnes semblaient avoir changées, elles étaient différentes. Même les arbres avaient quelque chose d’inquiétant. Ici, tout puait la peur. Mace y compris.

Pourtant il continua à courir, il avait l’impression que sa cage thoracique allait exploser, mais il ne pouvait pas s’arrêter, l’Ombre était toujours à sa poursuite. Alors qu’il cherchait un moyen de s’échapper, il tomba face à face avec… le vide.

Il se retrouva en haut d’une falaise. Abrupte, indomptable par l’homme. Comme si quelqu’un, ou quelque chose, c’était amusé à la polir pour la rendre inaccessible.

Non, non, non et non !

Il se retourna pour faire demi-tour, mais trop tard. L’homme glabre était devant lui et bloquait la voie. L’Ombre, toujours aussi terrifiante, s’anima d’elle-même et se moqua de lui. On le tient, semblait-elle dire au glabre.

- Qu’es ce que vous me voulez bon sang ?!

Pas de réponse.

- Répondez !

Un sourire s’étira sur le visage du glabre et celui-ci s’avança vers Mace. Lentement, une lenteur calculée. Il voulait que Jarek craque. Il était à deux doigts…

Mace fis un pas en arrière, son talon rencontra le vide. Il tangua en arrière, s’équilibra et se maintient droit. Tétanisé, raide comme un piquet, il n’arrivait plus à prononcer un mot. Résigné à mourir ici, il fixa le sol. Et c’est là qu’il la vit. Son ombre, la sienne.

Et bizarrement, il n’eut plus peur.

Mon ombre, une partie de moi. Ou que je vais, elle me suit, toujours à mes côtés comme le plus fidèle des amis…

Il releva la tête et sourit. Il était prêt à affronter cette chose. Mais il n’arrivait pas à bouger.

L’Ombre avait attrapé la sienne et commençait petit à petit à la gangrener, gagnant du terrain. Mace poussa un cri de douleur et toma à genoux, il avait l’impression qu’on lui dévorait les entrailles.

Je suis plus fort que ça, je peux résister…

Alors que l’Ombre conquit entièrement la sienne et que la douleur devenait intolérable, la détermination de Mace et sa volonté de ne jamais abandonner prirent le dessus.

- Tu veux me bouffer ?! Alors fais le jusqu’au bout !

Jarek arriva à attraper l’Ombre avec ses mains et tira de toute sa force. Elle se décolla du sol, pris du volume… et engloutit Jarek. Comme le ferait sa tenue d’athlétisme, elle formait comme une seconde peau autour de lui et… Il ne sentait plus rien.

Le glabre lui jeta un regard dément, le visage déformé par la rage et… la douleur ? Il n’avait plus l’Ombre avec lui et semblait en souffrir. Il se jeta alors sur Mace pour le faire tomber et… le traversa

Avec un hurlement à réveiller les morts le glabre tomba dans le vide pour ne plus jamais revenir.

Mace regarda alors ses mains et suivant sa volonté, l’Ombre se retira de son corps pour prendre la forme de la sienne. Mace n’avait pas seulement vaincu sa peur, il c’était fait un ami qui ne le quitterait jamais.
Saint Boule d'Or, membre de l'Ordre de la Feuille de Vigne

Image


Récapitulatif des nuits :
Songe 0 : Le Royaume Technologique - Humanité.
Songe 1 : Kazinopolis - Objectif numéro 1
Songe 2 : Le Royaume de la Roche - Promesse.
Songe 3 : Elfila - Le respect est mort.
Songe 4 : Le Royaume Nourriture - Happy Meal.
Songe 5 : Mer Sucrée - Gay Fish.
Songe 6 : Le Royaume du Son - La fièvre du samedi soir.
Songe 7 : Le Village Coquillage - Face contre terre.
Songe 8 : Le Royaume des Guêpes - Égaliser.
Songe 9 : Le Royaume de la Glace - Nouveau départ.
Songe 10 : La Gare Perdue - Technologie supérieure.
Songe 11 : Le Royaume du Feu - Conseil de guerre.
Songe 12 : Le Royaume du Feu - Défaite cuisante.
Songe 13 : Le Royaume du Feu - Négociation.
Songe 14 : Le Village Coquillage - Déception.
Songe 15 : Le Royaume Cristal - Teach Me Senpaï.
Songe 16 : Le Royaume du Feu - Choc entre l’acier et les flammes.
Songe 17 : Le Royaume du Feu - ???
Trophées : 1 / 3 / 16 / 28
¤ 5 étoiles
¤ Chuitrod4rk
¤ Agent élémentaire
¤ Agent du Chaos

¤ Kikilaplusgrosse ?
¤ <3
¤ Vétéran
¤ Quintessence
¤ Par le pouvoir du crâne ancestral !
¤ Sauveteur
¤ Winner !
¤ Gériatrie
¤ Fan
¤ Bonne note
¤ Engagé
¤ Berserk
¤ PARCE QUE !
¤ Perfect
¤ 3 étoiles
¤ Ce rêve bleu

¤ Naissance
¤ Oups !
¤ Galinette Cendrée
¤ C'est l'heure du dudududuel !
¤ Grand Voyageur
¤ Toxique
¤ Couronne
¤ Bon point
¤ Casse-Noix
¤ Chrysanthème
¤ Force Verte
¤ Service civique
¤ Noix
¤ Tu veux être mon ami ?
¤ Rétrogaming
¤ PPDA
¤ 1 étoile
¤ Foutu livre !
¤ Brûle mon cosmos !
¤ Oh la belle bleue !
¤ Dialogue de Sourd
¤ T'es mort !
¤ Darwin
¤ Inception
¤ Collation
¤ Patchwork
¤ 2 étoiles
¤ Outillage

Avatar de l’utilisateur
Dark Moon
Clé des Flood
 
Messages: 2641
Inscription: 05 Mar 2013, 22:43
Localisation: Le Royaume du Feu
Nom du perso [Rp]: Mace
Phobie/ Pouvoir: Technophobie / Cyborg
Classement [Rp]: 8741 Ligue M

Re: Fiche de Jarek Mace

Message non lupar Père Castor » 08 Mar 2013, 00:20

C'est plutôt Mace qui va la bouffer l'ombre d'abord ... Et puis c'est tout !

En tout cas, l'ombre est bien bonne et sans matière grasse

Et en plus il devient un Voyageur.

Il devient un Maitre des ombres, la pénombre est sa demeure, l'obscurité est son alliée.

Mais il faut un petit peu de lumière quand même, sinon y a plus d'ombre d'abord ... Saisissez le concept ?

Bienvenue à Dreamland !
Moi quand je lache des caisses ... Elles sont en métal !
Avatar de l’utilisateur
Père Castor
Conteur
 
Messages: 17364
Inscription: 12 Aoû 2010, 22:26
Phobie/ Pouvoir: Créer la réalité
Classement [Rp]: Inclassable

Re: Fiche de Jarek Mace

Message non lupar Père Castor » 13 Juil 2015, 06:03

Mace est mort, tué comme une grosse merde par Gol, le Sage Noir.

Il perd son statut de Voyageur et redevient rêveur.

Il doit éditer sa fiche pour rajouter une deuxième phobie qu'il pourra vaincre au bout de 5 Rp' Rêveur de 15 lignes minimum
Ces Rp's seront des Rp' où il n’interagira avec aucun personnage et où il fera des rêves classiques. La fréquence de post est limité à un rêve par jour IRL.

Passé ces 5 Rp's, il postera à la suite de ce message son nouveau combat de phobie (Nouvelle phobie donc)

Et il pourra redevenir Voyageur du Dreamland.
Moi quand je lache des caisses ... Elles sont en métal !
Avatar de l’utilisateur
Père Castor
Conteur
 
Messages: 17364
Inscription: 12 Aoû 2010, 22:26
Phobie/ Pouvoir: Créer la réalité
Classement [Rp]: Inclassable

Re: Fiche de Moon

Message non lupar Dark Moon » 27 Juil 2015, 22:06

- Nous perdons le sujet.

- Réanimez le encore une fois.

Un tas de personnes en blouse d’un blanc lointain s’afféraient autour d’un individu allongé sur une table d’opération. Un vieil électrocardiogramme couvert de poussière n’affichait aucune activité, laissant planer un son de mort dans la pièce. Cette dernière était d’ailleurs en sale état, de l’eau filtrait à travers des trous dans le plafond, de vieux cartons moisis traînées par-ci, par-là, le matériel utilisé était tout sauf stérile, on pouvait voir de la rouille gangréner certains d’entre eux.

Une salle clandestine, en somme.

Mais, malgré la pauvreté apparente du lieu, plusieurs éléments détonnaient clairement avec le reste de la pièce. A commencer par cette espèce de plateforme d’où surgissait l’hologramme d’une femme miniature aux tons bleutés, en pleine discussion avec ce qui semblait être le chirurgien en chef.

Mécanicien serait plus adapté.

En effet, l’homme allongé sur la table était relié à d’étranges machines dont l’utilité était obscure, si ce n’était pour les personnes qui tentaient de faire revenir le patient des limbes. Mais dans quel état, ça… ses bras n’étaient plus de chairs et d’os, ils avaient été remplacés par des prothèses cybernétiques d’un noir chromé.

On pouvait également apercevoir de drôles d’implants au niveau de son visage, ainsi qu’une marque en forme d’hexagone sur son front, à gauche. Un câble provenant de la machine était fixé à l’arrière de son crâne, d’autres se trouvaient au niveau de ses bras.

Il était solidement attaché à la table.

Après plusieurs chocs électriques, le cœur repartit. C’était déjà la cinquième fois.

- Sujet réanimé, les modifications peuvent reprendre professeur Tyrell.

- Il manque quelque chose, le sujet ne survie jamais jusqu’à l’aboutissement du processus ou meurt au réveil…

Le chirurgien grattait frénétiquement sa barbe de plusieurs jours, il savait qu’il manquait quelque chose mais ne trouvait pas de réponse. Pourtant, le matériel volé était ce qui se faisait de mieux sur le marché, directement récupéré des stocks militaires du Royaume et les chirurgiens-mécaniciens étaient plus que compétents.

Mais rien n’y faisait, à la découverte des modifications, c’était la panique et la mort du sujet. Les informations étaient trop nombreuses à assimiler d’un coup, la peur trop puissante, ils n’avaient pas la volonté d’y survivre, le corps résistait mais l’esprit manquait de résilience.

Et si… et si c’était ça, la clé ?

- Je veux qu’il soit conscient, réveillez le moi.

D’abord abasourdies, les quelques personnes présentent s’insurgèrent et manifestèrent la décision de leur supérieur, il avait perdu la tête. Après tant d’essais et autant d’échecs, il avait finalement perdu toute lucidité. Pourtant Tyrell était sûr de lui, il n’en démordrait pas.

- Faites ce que je vous dis, je sais ce que je fais. Double dose, il faut le maintenir éveillé durant l’opération.

Après une légère hésitation, une seringue bien chargée s’enfonça dans le cou du patient. Le liquide qu’elle contenait se répandit rapidement dans son corps. Ses yeux s’ouvrirent avec violence, tandis que son corps se tendit et fut secoué de spasmes frénétiques.

La lumière qui se balançait au-dessus de lui, les chirurgiens dans leurs blouses maculées de sang et de cambouis, les chaines qui le maintenait sur la table, la pièce insalubre, malsaine, et les machines… il ne savait rien de ce qui lui arrivait et n’avait pas envie de le savoir, qu’est-ce qu’il faisait là ? Il voulait juste s’échapper.

- LIBEREZ MOI PUTAIN !

Le jeune homme était enragé, les chirurgiens essayaient de le calmer, en vain, il était incontrôlable. Son bras mécanique droit se tendit alors d’un coup, arrachant les liens qui le maintenaient à la table, le gauche était toujours attaché, il manquait quelques connexions et n’était pas fonctionnel.

- Professeur Tyrell…

- Incroyable… ça fonctionne, ça fonctionne !

Le chirurgien n’entendait pas ce qu’essayait de lui dire l’hologramme, trop bouleversé de voir l’œuvre de toute une vie sur le point d’être réalisée. Jamais il n’avait eu de pareil résultat, les anciens sujets qui arrivaient à survivre au processus et qui se réveillaient ne pouvait pas faire bouger leurs membres mécaniques, puis ils mourraient sous le choc, en prenant connaissance des modifications.

Là, ça dépassait ses espérances les plus folles.

- DÉGAGEZ !

D’un coup de bras, il envoya s’encastrer dans le mur un des chirurgiens qui avait tenté de le maîtriser. Rien ne l’arrêterait, pas même les liens qui bloquaient son bras gauche, mais il avait beau tirer, il n’arrivait pas à le dégager, comme s’il était mort.

Et enfin, il vu ce qui était arrivé à son bras.

- Qu’… Qu’avez-vous fait ?! QU’EST-CE QUE VOUS AVEZ FAIT ?!

Les machines s’emballèrent, l’électrocardiogramme aussi, alors que la tension grimpait en flèche, des signaux d’alarmes se firent entendre depuis la machine, quelque chose clochait, il y avait un problème. Le bras cybernétique droit du jeune homme, complètement paralysé par la peur, retomba le long de son corps, inerte.

- I.S.I.S. qu’est ce qui se passe ?!

- Le taux de synchronisation chute drastiquement, le sujet perd le contrôle.

- Il faut le calmer, nous y sommes presque, nous ne pouvons pas échouer !

Les mécanos-chirurgiens allaient intervenir quand des arcs électriques se dégagèrent de la machine, un son strident se fit entendre et une lumière bleutée, intense, emplit la pièce, filtrant à travers les rideaux émiettés de la fenêtre. L’électricité mettait en pièce la salle, un des arcs toucha l’eau et électrocuta 3 personnes s’y trouvant, les tuants sur le coup.

En dehors, dans la ville, un pan de quartier fut privé de courant. La lumière s’intensifiait depuis le bâtiment à moitié en ruine.

- Disfonctionnement de la machine, toute l’électricité de la ville est pompée jusqu’ici. Des unités du Royaume sont en route, il faut quitter les lieux professeur.

- Non ! On peut encore faire quelque chose, nous n’aurons pas d’autres occasions !

Alors que toutes les personnes encore vivantes reculaient au fond de la pièce pour éviter les arcs, le professeur s’était avancé ver le jeune homme. Complètement perdu et terrifié, il balbutiait et répétait en boucle la même chose.

- Qu’avez-vous fait… mon corps, mon humanité…

Tyrell plaça ses deux mains sur les épaules de l’augmenté, faisant fi de la machine derrière eux et des éclairs projetés en tous sens, il essayait de calmer sa création.

- Tu es parfait, concentre toi, tu es une nouvelle étape dans l’évolution de l’espèce humaine, l’alliage du corps et de la technologie. Tu représentes tellement d’espoir pour la science, tu dois te ressaisir.

Une alarme s’entendait désormais dans la rue, on pouvait apercevoir des lumières rouges au dehors, via la fenêtre, un bruit assourdissant de pales se faisait entendre : les unités spéciales étaient arrivées.

- Rendez-moi mon corps, rendez le moi !

Une détonation puissante fit exploser le mur au niveau de la fenêtre, des débris furent projetés un peu partout dans la pièce. A travers le trou béant, sous l’averse, on pouvait voir une sorte d’hélicoptère à l’allure futuriste, des sortes de robots ou d’hommes en armures y étaient lourdement armées.

Le professeur se retourna, protégeant l’augmenté de son corps, bras écartés, il hurla aux robots.

- Attendez ! Dites à Wily que j’ai des résultats, laissez-nous une chance, il peut y arriver !

Des LED disposées au niveau de la tête des robots prirent une teinte bleue, pendant un court instant, avant de reprendre leur couleur rouge initiale : ils firent feux. Les balles fusèrent dans la pièce, déchiquetant tout sur leur passage, le professeur Tyrell se retrouva criblé de balles mais protégea le jeune homme encore apeuré, jusqu’au bout.

Puis tout explosa.

Une terrible détonation se produisit suite à l’explosion de la machine, retournant le bâtiment tout entier, des arcs électriques partirent dans toutes les directions, touchant l’hélico qui s’écrasa plus bas dans la rue, propageant le chaos ambiant. Il ne restait plus grand-chose, mais le bâtiment tenait encore le coup, pour l’instant, même si l’étage avait été en partie rasé.

Je me réveillai alors dans un décor apocalyptique.

Allongé sur le sol, au milieu de débris, une grosse poutre sur ma poitrine m’empêchait de bouger. J’avais mal partout et n’était plus très sûr d’où je me trouvais et ce qu’il s’était passé auparavant. Mais il y avait une chose que j’avais bien en tête, la perte de mes bras, changés en métal.

L’idée m’horrifiait, je recommençais à paniquer. Pas à cause du bâtiment qui menaçait de s’effondrer, ni du feu qui prenait forme petit à petit, non j’avais peur de ne plus me reconnaitre, de devenir une machine, de perdre mon humanité et devenir un esclave docile et soumis, mué par une volonté collective.

Non décidément, ce n’était pas possible, mon corps le rebutait à un point, il rejetait ses implants mécaniques de toutes ses forces, de toutes son ardeur.

- Les humains sont de drôles de créatures. Vous venez de survivre à l’explosion du générateur et, pourtant, vous abandonnez la vie pour des raisons si futiles.

Les débris étaient disposés de sortes qu’un petit espace s’était formé, en y regardant mieux on pouvait même voir une porte défoncée, une échappatoire. Et pourtant, ce qui attira mon regard depuis ma position précaire, c’était le support de l’hologramme, couché au sol et en piteux état, mais toujours fonctionnel.

L’hologramme était accroupie au sol, son regard, planté dans le miens, dégageait quelque chose d’humain, de chaleureux. L’I.A était représentée par une jolie jeune femme, son corps était bleu et composée de ligne de code. C’était à la fois terrifiant et magnifique pour moi qui avais en horreur ce genre de technologie, pâle copie de l’être humain.

La bouche pâteuse, l’augmenté que j’étais répondit tant bien que mal entre deux quintes de toux.

- A quoi bon vivre si c’est pour devenir une machine ? Je tiens à mon corps, je ne veux pas de substitut, je n’ai rien demandé de tout ça.

- Vous n’avez peut-être rien demandé sujet n°36, mais le fait est là et il est impossible de faire machine arrière. L’instinct de survie de l’Homme n’est pas aussi développé qu’espéré, le sacrifice du professeur Tyrell a été vain. Comme de tous les autres, eux qui vous ont permis de devenir ce que vous êtes aujourd’hui. L’Homme est lâche.

Naturellement, mes sourcils se froncèrent à la dernière réplique de l’hologramme, comment pouvait-elle reporter la faute sur moi alors que tout avait était fait sans mon consentement ? Si ces personnes étaient mortes, je n’y pouvais rien, je n’avais rien demandé, je n’avais jamais voulu devenir comme ça. Après la peur, c’est un sentiment de colère qui commença à me submerger.

- Ne rejette pas la faute sur moi, je n’ai rien demandé ! S’ils sont morts, c’est pour avoir fait des expériences sur de pauvres personnes comme moi ! Ils ont volé mes bras et que sais-je d’autres encore ?! Je ne suis pas un lâche, mais je préfère mourir que de devenir un stupide robot qui obéit aux ordres d’autres ! Tu ne penses pas qu’il vaut mieux garder son libre arbitre ? Enfin, tu n’es qu’une I.V je ne sais même pas pourquoi je te parle, putain…

Continuant à ruminer de sombres pensées, pestant le sort qu’on m’avait réservé, je préférais mourir avant qu’on ne me trouve, qu’il ne soit trop tard pour moi, que je conserve ce qu’il me restait encore d’humain jusqu’au bout. Pendant ce temps, l’I.A pencha la tête, tout en me regardant, son visage se voulait interrogateur, on sentait qu’elle réfléchissait, qu’elle se posait une question, comme si c’était la première fois qu’on s’adressait à elle de cette façon. Pour la première fois, elle se sentait hésitante, ne trouvant pas de réponse, tiraillée entre devoir et savoir.

- Je…

I.S.I.S. se coupa aussitôt, elle venait d’utiliser pour la première fois le pronom personnel « je ». Pourtant, elle ne savait pas comment décrire autrement ce qu’elle… ressentait. C’était inhabituel, étrange, inconnue pour elle.

- Je… je ne sais pas. Peut-être. Sans doute, même. Mais vous êtes un humain, et aucune modification n’a était faite sur votre esprit, à l’intérieur vous êtes toujours le même. Vous disposez toujours de ce que vous appelez « libre arbitre »… alors, pourquoi ne pas… accepter… ce que vous êtes devenue ? Je ne comprends pas.

Les dires de l’hologramme eurent sur moi l’effet d’une décharge électrique, plus violente que tout ce que j’avais traversé jusque-là encore. Une I.V ce que je considérais comme quelque chose de faux, d’incapable de ressentir le moindre sentiment, d’être tout simplement humain, était autant en train de se poser des questions qu’à moi ? Comment une intelligence créé par l’homme, un être mécanique, pouvait ressentir ce genre de chose ? Un sentiment étrange me parcouru alors que je réfléchissais tout haut aux paroles de cette dernière.

- Je…

Accepte-toi.

- Non, non je ne peux pas, je ne peux pas !

Accepte-toi.

- Comment le pourrais-je alors que…

Accepte-toi.

Au fur et à mesure que j’entrais en conflit entre mon désir de rester humain et celui d’accepter mon sort, quelque chose se passa en moi. Ma peur, se mua en rage, celle de n’avoir pas pu décider de mon sort, puis en colère, d’avoir voulu abandonner la vie, enfin elle éclipsa ma peur même : je devais vivre, peu importe les raisons, peu importe comment avait changé mon corps. Cet I.A avait raison, mon esprit était toujours libre, mon corps avait changé, certes, mais mon esprit était toujours aussi résilient, je ne pouvais pas abandonner maintenant, je pouvais vivre comme j’étais, je pouvais accepter ce qu’était devenu mes bras et le reste.

Mon esprit était intact et, c’est au final ça, qui faisait vraiment de moi un être humain.

Accepte-toi.

- Oui !

Mon bras droit se remit alors à m’obéir, mon corps de chair et de métal ainsi que mon esprit ne faisait plus qu’un, parfaitement synchronisé. Agrippant la poutre qui me maintenait au sol,je poussai de toutes mes forces et réussi à me dégager. J’étais désormais libre de mes entraves, mais pas seulement, j’étais libre d’être celui que j’étais vraiment, quel que soit ce que l’on ferait à mon corps, à l’intérieur je resterais le même.

Péniblement, le reste de son corps étant tout de même salement amoché, l’augmenté se traîna vers l’hologramme. En chemin, il trouva un drôle d’appareil, une sorte de tournevis high-tech, instinctivement, il sut s’en servir et l’utilisa pour brancher les connexions manquantes au niveau de son bras et replaça la protection autour des câbles. Son bras gauche répondait désormais avec autant d’efficacité que le premier.

Mon corps et mon esprit étaient réparés.

Tournant la tête vers l’hologramme de la jeune femme, je souris et dit un simple mot qui représentait beaucoup pour moi.

- Merci.

Accepte-toi.
Saint Boule d'Or, membre de l'Ordre de la Feuille de Vigne

Image


Récapitulatif des nuits :
Songe 0 : Le Royaume Technologique - Humanité.
Songe 1 : Kazinopolis - Objectif numéro 1
Songe 2 : Le Royaume de la Roche - Promesse.
Songe 3 : Elfila - Le respect est mort.
Songe 4 : Le Royaume Nourriture - Happy Meal.
Songe 5 : Mer Sucrée - Gay Fish.
Songe 6 : Le Royaume du Son - La fièvre du samedi soir.
Songe 7 : Le Village Coquillage - Face contre terre.
Songe 8 : Le Royaume des Guêpes - Égaliser.
Songe 9 : Le Royaume de la Glace - Nouveau départ.
Songe 10 : La Gare Perdue - Technologie supérieure.
Songe 11 : Le Royaume du Feu - Conseil de guerre.
Songe 12 : Le Royaume du Feu - Défaite cuisante.
Songe 13 : Le Royaume du Feu - Négociation.
Songe 14 : Le Village Coquillage - Déception.
Songe 15 : Le Royaume Cristal - Teach Me Senpaï.
Songe 16 : Le Royaume du Feu - Choc entre l’acier et les flammes.
Songe 17 : Le Royaume du Feu - ???
Trophées : 1 / 3 / 16 / 28
¤ 5 étoiles
¤ Chuitrod4rk
¤ Agent élémentaire
¤ Agent du Chaos

¤ Kikilaplusgrosse ?
¤ <3
¤ Vétéran
¤ Quintessence
¤ Par le pouvoir du crâne ancestral !
¤ Sauveteur
¤ Winner !
¤ Gériatrie
¤ Fan
¤ Bonne note
¤ Engagé
¤ Berserk
¤ PARCE QUE !
¤ Perfect
¤ 3 étoiles
¤ Ce rêve bleu

¤ Naissance
¤ Oups !
¤ Galinette Cendrée
¤ C'est l'heure du dudududuel !
¤ Grand Voyageur
¤ Toxique
¤ Couronne
¤ Bon point
¤ Casse-Noix
¤ Chrysanthème
¤ Force Verte
¤ Service civique
¤ Noix
¤ Tu veux être mon ami ?
¤ Rétrogaming
¤ PPDA
¤ 1 étoile
¤ Foutu livre !
¤ Brûle mon cosmos !
¤ Oh la belle bleue !
¤ Dialogue de Sourd
¤ T'es mort !
¤ Darwin
¤ Inception
¤ Collation
¤ Patchwork
¤ 2 étoiles
¤ Outillage

Avatar de l’utilisateur
Dark Moon
Clé des Flood
 
Messages: 2641
Inscription: 05 Mar 2013, 22:43
Localisation: Le Royaume du Feu
Nom du perso [Rp]: Mace
Phobie/ Pouvoir: Technophobie / Cyborg
Classement [Rp]: 8741 Ligue M

Re: Fiche de Moon

Message non lupar Père Castor » 28 Juil 2015, 21:05

Mace vient de vaincre sa phobie de devenir une machine et du coup, il est devenu une machine.

Son pouvoir est d'être un Cyborg. Son bras est entièrement cybernétique, mais plus il évoluera et plus il se cybernétisera.


Bienvenue à Dreamland.
Moi quand je lache des caisses ... Elles sont en métal !
Avatar de l’utilisateur
Père Castor
Conteur
 
Messages: 17364
Inscription: 12 Aoû 2010, 22:26
Phobie/ Pouvoir: Créer la réalité
Classement [Rp]: Inclassable


Retourner vers Relouland [Règles, Présentations Rp' & Fiches perso']

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron