Dreamland Reborn • Afficher le sujet - Fiche de Kirua

Fiche de Kirua

Tous les détails à propos du Rp' ainsi que les fiches de personnage.

Fiche de Kirua

Message non lupar Kirua Kun » 30 Mar 2019, 03:37

Avatar : Hidan de Naruto
Pseudo: Kirua
Age: 29 ans
Ville : Nantes
Activité : Intérimaire/musicien/dealer pour arrondir les fins de mois
Phobie : Peur de devenir fou
Ce qu'il aime : Geeker, son groupe, les filles qui ont de l'humour, son pochon de weed et bouquiner
Ce qu'il déteste : qu'on lui rappelle ses échecs, la condescendance, le gingembre et la violence gratuite.
Surnom : Aucun
Avatar de l’utilisateur
Kirua Kun
Rêveur du Flood
 
Messages: 9
Inscription: 02 Oct 2018, 00:24
Nom du perso [Rp]: Kirua
Phobie/ Pouvoir: Peur de devenir fou
Objet(s) magique(s): K.Hyde: Une poupée sac à dos à son effigie complètement chtarb' avec qui il peut troquer certaines quantités de santé mentale contre de la folie. Il laisse Hyde prendre le contrôle en somme.
Groupe: Aucun...
Classement [Rp]: No data for now

Re: Fiche de Kirua

Message non lupar Kirua Kun » 01 Avr 2019, 03:13

IRL


Il devait bien être 4 heure du matin quand Kiru' trouva le sommeil après une longue soirée à glander sur la console... Autant se dire tout de suite que la journée à venir ne serait pas très productive. Fuck it après tout ! Il avait gagné de quoi glander quelques temps lors de son dernier job et la prochaine récolte était déjà à sécher dans son placard. En plus il ne le savait pas encore, mais Kirua allait avoir besoin de sa journée pour se remettre de ses émotions.

IDL


"What the... qu'est-ce que c'est que ct'endroit ?"

Notre jeune homme se trouvait dans une pièce bien étrange. Celle ci n'avait aucuns murs et demeurait complètement sombre hormis en son centre. C'est que se trouvait notre héros. Un faible halo de lumière entourait son corps, comme si ce rayon empêchait les ténèbres alentours de l'engloutir. Aucun bruits ne transparaissaient dans cet étrange endroit et l'ambiance se faisait sévèrement pesante. De longues seconde s'écoulèrent sans que rien ne se passe et malgré son appréhension, Kirua commençait à perdre patience. Il se décida donc à bouger mais quand il essaya d'avancer ses membres se figèrent.

"Quoi ?! Mais bordel, qu'est-ce qui se passe ?!"

"Tss, où tu crois aller comme ça ? Tu viens à peine d'arriver et tu veux déjà t'en aller ? C'est quoi qui te dérange ? Tu n'aimes pas la déco' ?"

Une voix sortant de nulle part venait de rompre le silence. Son ton était malsain et elle avait tendance à partir dans les aigus ce qui la rendait particulièrement agaçante...

" Qui est là !? Qui viens de parler ? Où je suis ?!"

"Arrêtes donc de gueuler... Tu ne me reconnais pas ? Tu dois avoir ta petite idée non ?"

" Putin mais j'en sais rien ! C'est quoi cet endroit ?! Je capte rien à ce qui se passe ici et j'avoue que ça commence à me faire doucement flipper..."

" Langage please ! Allons, allons... La peur n'est pas une bonne raison pour être impoli ? Et puis tu n'as pas à avoir peur, ni de moi ni de cet endroit. C'est chez toi ici et moi je ne te veux que du bien."

" Chez moi ? Non merci mais je préfère ma vraie piaule..."

Des bruits de pas commencèrent a retentir au depuis l'obscurité émanant des lieux. A mesure que ceux ci se rapprochaient. La voix qui se faisait entendre en faisait de même.

"Pourtant moi j'aimerais que tu restes ici avec moi Kirua... Crois moi, personne d'autre que moi ne pourra te rendre heureux !"

"Vue l'angoisse que je ressens maintenant ça m'étonnerait..."

"Pourquoi angoisser face à celui qui te connait réellement tel que tu es ? Tu devrais te sentir en sécurité."

La voix se faisait maintenant très proche...

"Qu'est-ce que ça veut dire ? On se connait ?"

"Oh oh si on se connait..."

Une silhouette commença à se dessiner dans le noir et à mesure qu'elle avançait un long frisson commença à parcourir l'épine dorsale de notre héros. Et plus elle se rapprochait, plus il la reconnaissait. Ce n'est qu'une fois arrivée juste en face de lui que notre héros commença à débloquer. Kirua faisait face à lui même ... Ou du moins une version de lui. Il reconnaissait son corps, sa posture, sa coiffure et même se vêtements. Cependant cette version de lui même qui se dressait là devant lui portait un masque étrange. Un visage découpé par une sourire béat et deux yeux mis clos le recouvraient, le tout surmonté d'un chapeau à clochettes. On aurait dit un masque de bouffon vénitien en version creepy ...

"... Franchement faut que ça s'arrête là ... Qu'est-ce qui se passe à la fin ?! Je suis en train de rêver c'est ça ?! "

" Oui tu ne te trompe pas Kirua c'est bien un rêve. Tu es en train de vivre un rêve qui va se réaliser mon grand. Notre réunion ... Si tu savais comme j'ai tant attendu ce moment !"

La panique commençait à totalement envahir notre héros alors que la silhouette se rapprochait dangereusement.

" Quoi ?! Notre réunion... Je pige queue dalle à par le fait que tout ce qui se passe maintenant est complètement taré ! Désolé mais traîner avec moi même c'est pas vraiment un délire qui me tente dans la vie. Il est grand temps que je me réveille, la blague a assez durée !"

Alors que notre héros tentait de reprendre contenance par l'humour, son homologue lui coupa le souffle. Le faux Kirua agrippa violement la visage du vrai pour plonger son regard dans le sien. A travers les fentes du masque destinées aux yeux il put entrevoir les yeux du faux. Morphologiquement tout était identique. Pourtant une étrange lueur brillait au fond de son regard. Une lueur qui ne lui était pas inconnue, ce regard il s'en souvenait...

"Oui je suis toujours là ... Nous somme là ... "

Depuis son plus jeune age Kirua était un être à fleur de peau. Un ultra sensible, sur-empathique et anxieux de nature. Dans son enfance et adolescence il se sentait en constant décalage avec les autres. Ce qui entraîna plusieurs crises d'angoissent menant jusqu'à la paranoïa et souvent à des comportements violents en réponse à cette anxiété. En grandissant il avait appris à maîtriser ses nerfs au prix de longues séances de psychanalyse et d'hypnose. Il demeurait quelqu'un de fragile psychologiquement mais peu à peu la vie s'imposa et ses mauvais souvenirs furent ensevelis sous le train train quotidien. Mais pourtant à cet instant précis, dans ce regard, toutes ses angoisses refirent surface.

"Non ... "

"Oh si mon Kirua... Je suis toujours là. Ce toi que tu as choisi d'enfermer..."

"J'ai rien enfermé du tout ! Je me suis soigné !"

Notre héros tentait de se dégager de toute ses forces, de retirer sa tête des mains de son interlocuteur mais son corps refusait d'obéir. Il restait figé.

"Soigné ?! Tu t'es engourdi oui ! Tu t'es ferlé à ce que tu es ! A ce que nous sommes ! Mais ce soir je vais régler les choses. Nous allons être réuni. Ce soir tu vas redevenir entier ! Dans mes bras !"

"Ne t'approche plus !"

Alors que le faux Kirua commençait à enlacer le vrai, leurs deux corps se mirent à fusionner lentement l'un à l'autre. Le faux Kirua commençait à absorber le vrai sans que celui ci ne puisse se défendre.

"Arrêtes bordel lâche moi !"

"Pour que tu te voiles encore la face sur ce que tu es, sur ce que tu penses ?! Jamais ! Cette nuit je reprends les commandes de ta conscience mon petit... AHahahah oui ce soir c'est le refoulé qui gagne"

"Argh non !!! Lâche moi ... Tu n'existe même pas ... Tu n'es qu'une image de mes angoisses, de ma peur de perdre le contrôle ! Tu n'es pas réel..."

"Ah oui ?! Je ne suis pas réel ? Si je n'existe pas alors tu n'existe pas non plus ... Tu ne verras donc aucun soucis à ce que je t'absorbe et te consumes pour de bon."

"Tu n'y arriveras pas... Tu n'y es pas arrivé quand j'étais plus jeune.. Tu n'y arriveras pas maintenant . Crois moi j'ai déjà fait mon deuil concernant mon anormalité et je vis bien avec."

"Une anormalité... C'est comme ça que tu me voies ? Tout ça me rend très triste Kirua."

"Non toi tu n'es pas une anormalité... Tu n'es rien. Je te l'ai déjà dit, tu n'existe pas ! "

"Assez parlé... Disparaît maintenant "

"Noooooonnnnn!"

Sur ces derniers mots, le corps de Kirua disparut en son clone. Il ne restait maintenant plus que cette version bouffonesque de notre héros. Celui ci regarda ses main avant de commencer à ricaner. Puis de fils en aiguilles, les ricanement se firent plus forts jusqu'à devenir un rire sadique.

"Ahahahahahah ça y est Nous somme enfin réunis. Plus jamais tu ne quitteras ma surveillance ! Je vais prendre soin de notre vie Ahahahahah. Avec moi aux commandes c'est fini l'ennui. Il est temps de pimenter notre existence ! De mettre le feu ! Ahahahaha !"

Un bruit de craquelure vint couper notre protagoniste dans sa joie. Le masque qui recouvrait son visage venait de se fêler et de cette fêlure une puissante lumière commença à émaner. Son corps se tétanisa. Les maque se craquelait, en plusieurs endroits comme prêt à imploser. On aurait pu penser que notre homme allait sombrer dans la panique mais il n'en fut rien. Il resta calme... Il savait qu'il reperdait déjà le contrôle. Que la volonté de Kirua luttait intérieurement de toutes ses forces pour reprendre le dessus. Comme l'avait déjà dit le jeune homme, il avait vaincu ses démons plus jeune. Il était hors de question de les laisser l'envahir à nouveau.

"Hein ? Déjà... Ahah... Alors il m'avait bien oublié... Le salaud. Ce fut courts mais intense.... Ahah , à croire que l'imbécile n'a plus peur de ce que je lui mettais dans la tête... Ou alors est-ce que c'est parce qu'il a appris à vivre avec ? C'est ça hein.. Il m'a accepté ? "

Alors que la lumière s'intensifiait. Le masque finit par se rompre dans un fracas d'énergie déversée par son explosion. Immédiatement les ténèbres qui entouraient les lieux se dissipèrent.

" Je n'ai pas à t'accepter... Tu n'existes pas . Il n'y a que moi ici.."

Le corps de Kirua flotta quelques instants en l'air avant de tomber doucement au sol quand il ouvrit les yeux. Il tomba à genoux, épuisé par ce qu'il venait de vivre. Il pouvait à présent bouger et son premier réflexe consista à poser les mains sur son visage. Le masque avait disparut ainsi que son porteur. Il était maintenant seul dans une pièce toute simple avec pour seule entrée une porte qui lui faisait face. Il avait beau avoir la certitude d'être en train de rêver, tout semblait être bel et bien réel. Le ressenti de son corps, ses pensées et ce qu'il voyait. Il était sur de ne pas être dans le monde réel pourtant il se sentait bel et bien réveillé. Sans le savoir, notre héros connaissait son premier contact avec Dreamland.

(PS:Bon c'est un peu méta what the fuck mais j'avais pas trop d'idées pour imager ma peur... Je sais pas si ça remplit les critères. J'espère que ça donnera des idées à Père castor. Sinon je repartirai sur une autre phobie et un autre rêve)
Avatar de l’utilisateur
Kirua Kun
Rêveur du Flood
 
Messages: 9
Inscription: 02 Oct 2018, 00:24
Nom du perso [Rp]: Kirua
Phobie/ Pouvoir: Peur de devenir fou
Objet(s) magique(s): K.Hyde: Une poupée sac à dos à son effigie complètement chtarb' avec qui il peut troquer certaines quantités de santé mentale contre de la folie. Il laisse Hyde prendre le contrôle en somme.
Groupe: Aucun...
Classement [Rp]: No data for now

Re: Fiche de Kirua

Message non lupar Père Castor » 02 Avr 2019, 21:08

Kirua vient de vaincre sa phobie et de devenir un Voyageur de Dreamland.

Il obtient une poupée type marionnette de ventriloque, laquelle lui ressemble mais avec un air vachement plus malsain, et qui porte l'étiquette "K. Hyde"

Il peut interagir avec voir échanger sa "place" avec la marionnette, c'est à dire troquer de sa sanité d'esprit contre de la folie, pour un résultat aussi imprévisible qu'incontrôlable.

Bienvenue à Dreamland !
Moi quand je lache des caisses ... Elles sont en métal !
Avatar de l’utilisateur
Père Castor
Conteur
 
Messages: 17714
Inscription: 12 Aoû 2010, 22:26
Phobie/ Pouvoir: Créer la réalité
Classement [Rp]: Inclassable


Retourner vers Relouland [Règles, Présentations Rp' & Fiches perso']

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité