Dreamland Reborn • Afficher le sujet - Fiche de Ben

Fiche de Ben

Tous les détails à propos du Rp' ainsi que les fiches de personnage.

Fiche de Ben

Message non lupar Gutenplud » 07 Oct 2012, 00:37

Image


    Pseudo : Ben
    Âge : 25 ans
    Ville : Liège, Belgique
    Activité : Étudiant en Kiné
    Phobie 1 : Chronophobie, Peur du Temps
    Phobie 2 : Crocophobie, Peur des Crocodiles
    Objet Magique : Aucun
    Ce qu'il aime : Le Cinéma / le Sport / Voyager / la Cuisine / Les Jeux Vidéos / ...
    Ce qu'il déteste : Les Poireaux / Uwe Boll / Les Prétentieux / Les Incompétents / ...
    Surnom : /

    Pourvoir : Pouvoir du Temps "Présent", peut ralentir le temps.

Récapitulatif des nuits
Dernière édition par Gutenplud le 04 Jan 2017, 02:24, édité 8 fois.

Ben's Nights
Voyageur Temporel :
Songe 1: Royaume du temps
Songe 2 : Royaume du Temps Bis
Songe 3 : Champiland
Songe 4 : Délirium City
Songe 5 : Station Métro et Royaume de la Roche
Songe 6 : Lac Trouble
Songe 7 : Royaume des Chats
Songe 8 : Royaume du Temps Again
Songe 9 : La Tour des Arts
Songe 10 : Royaume du Temps
Songe 11 : Royaume des Doutes
Songe 12 : Royaume du Temps
Songe 13 : Royaume de la Roche
Songe 14 : Royaume du Son
Songe 15 : Station de Métro, Village Puzzle et Royaume des doutes
Songe 16 : Kazinopolis
Songe 17 : Royaume du Temps
Songe 18 : Nebelia - Champ de batailles éternels


Voyageur Zoocopiste Croco :
Songe 1 : Le Lac Trouble
Songe 2 : Le Royaume des doutes
Songe 3 : Le La Grande Plaine

5/11/18
Trophée
Chuitrod4rk
Agent du Chaos
Team 34 ?
Héros
Ascension

Vétéran
Kikilaplusgrosse ?
Fan
Le Chat Bugué
People
Vive les couteaux !
PARCE QUE !
Engagé
Perfect
Kikinaéteintlaloupiotte ?
3 étoiles

Naissance
Oups !
Bon point
C'est l'heure du dudududuel !
Grand Voyageur
T'es mort !
2 en 1
PPDA
Noix
Outillage
PNJ
Chrysanthème
CACA !
Aïe !
Tu veux être mon ami ?
Brûle mon cosmos !
Couronne
2 étoiles
1 étoile
Avatar de l’utilisateur
Gutenplud
PNJ-Sama
 
Messages: 390
Inscription: 06 Oct 2012, 23:15
Nom du perso [Rp]: Ben
Phobie/ Pouvoir: Herpétophobie / Zoocopiste Crocodile
Objet(s) magique(s): Aucun
Groupe: Solo
Classement [Rp]: Hors Classement

Re: Fiche de Ben

Message non lupar Gutenplud » 07 Oct 2012, 02:01

* De retour d'une journée de taf, j'ai pas à me plaindre. Je suis bien payé et le boulot n'est pas des masses compliqué, bref une journée banal. Comme d'hab' j'allume l'ordinateur, histoire de voir si j'ai des mails ou si la famille est connecté sur Skype. Ah si, mon meilleur ami, un frère même, le dernier avec qui j'ai des vrai contact pas le temps pour les autres. On papote pendant un bon moment, et même temps je fais ma popote du soir, j'adore la cuisine.
Sauf qu'ici trouver des ingrédient pas cher, c'est mission impossible. Heureusement que je connais du monde, l'avantage de voyager souvent. Ensuite c'est séance de sport, il faut garder la forme, et une douche. Puis je regarde sur mon Mac si il y a du nouveau sur des sorties, des événements, des festivals, tout ce qui pourrait m'occuper durant mon temps libre, qui ne l'ai finalement pas. Puis direction le plumard pour un bon gros dodo, mais avant petit récapitulatif de la journée.
Est-ce que j'ai perdu mon temps ? Mon temps, j'ai toujours peur d'en avoir perdu. Comme me disait toujours ma mère la vie est trop courte alors profite. Ouep, sauf que pour moi c'est devenu une obsession, si je pouvais évité de dormir et de me nourrir pour pouvoir faire plus de mes journées, je signe où ? Donc le récapitulatif et devenu une habitude avant de me coucher, ça me convint que j'ai pas fait une journée inutile. Et je m'endors souvent juste après.

Je suis dans ma bibliothèque, mais une très particulière, elle contient tout. Tout mon savoir, mes expériences, tout y est stocké, rangé et comptabilisé. Je m'amuse à la consulter, un voyage, une recette de cuisine, une chanson, ou un film que j'ai lu, vu ou écouté. Toujours à courir, courir après le temps qui file, je ne veux rien loupé. Et plus je le consulte et me rappelle ce que je sais déjà, plus elle me paraît vide. De plus en plus le stress monte, je me sens de plus en plus mal, comme toujours cette sensation revient encore et encore. *

_ Déjà lu… Déjà vu… Déjà entendu… Déjà visité… Je perd mon temps… Je refais ce que j'ai déjà fait… Il me faut du nouveau… Il faut que je garde mon avance sur le temps… Je dois courir plus vite pour rattraper le temps.

* Les rayons se vident à toute vitesse, leur contenu fond comme neige au soleil. Le décor entier fond, se transformant petit à petit en une peinture de Salvador Dali. Je suis assailli par le temps, les montres, les chronomètres, je cours. *

_ Il faut que je le rattrape… Plus vite !

* L'abîme m'ouvre les bras, je tombe dans le tourbillon du temps. Le cliquetis des secondes, des minutes, des heures qui passe, devient de plus en plus insupportable. Je tombe encore et encore, je finis par atterrir sur une des aiguilles d'une immense horloge. Les deux aiguilles se rapprochent de plus en plus , le temps veut m'écraser. Que faire ? *

_ Il semblerait que je vais finir comme d'habitude… Oh et puis merde ! Pas cette fois ! Je le jure pas ce soir !

* C'est décidé, ce soir je me battrais pour ne pas finir en bouilli. Mes muscles sentent déjà l'effort qui les attends face à ces deux géantes. *

_ Clic, Clic, Clic, Clic……

* Elles se rapprochent de plus en plus au rythme de leur interminable cliquetis. L'une d'elles m'arrive par le haut, pour m'engloutir tel une mâchoire. Et finalement, le premier contact avec ce poids qui me semble incalculable. Mes muscles se tendent jusqu'à se rompre, j'essaye avant tout de maintenir ce petit espace vital. Elle semble même me narguer.

_ Ben… oooohh Ben… Est-ce que tu es dans les temps ?… Est-ce que tu as le temps de prendre le temps ?… Tu as perdu du temps… Rattrape le temps… Du temps… Du temps… Toujours du temps… Encore du temps.

* Je pousse autant que je le peux, mais la marche ne semble pas inquiété par mes efforts, jusqu'à m'obliger à mettre genoux à terre, et elle termine sa course sur mes épaules. J'ai réussi à stopper sa course, la course du temps, mais je ne vais pas m'arrêter là car ma position et loin d'être confortable. Et une voix, résonne dans ma tête, celle de mon père. *

_ N'oublie jamais mon fils… La parole d'un homme est sacrée… Si tu la donnes, tu te dois de toujours l'honorer.

* Cette phrase se répète tel l'écho d'une cloche dans mon esprit. Elle me redonne les forces que je croyais avoir perdu. Les dents serrées à les faire exploser en remontant le genoux qui avait fait défaut. De nouveau en position d'effort, je hurle le plus fort qu'il m'est donné de le faire. *

_ Ho hisse ! Ho hisse ! Ce n'ai pas le temps qui régit ma vie !!!!

* Elle bouge de nouveau mais cette fois-ci dans son sens inverse. Toujours dans un effort qui me paraît surhumain, j'arrive à augmenter l'espace qui sépare les deux aiguilles. *

_ Un peu plus ! Encore un peu plus ! AAAAAAAAAHHHHH !!!!!!!!!!

* Elle continu de bouger, j'arrive à la soulever. Je rassemble mes dernières forces et pousse de toutes mes forces comme pour la jeter le plus loin possible jusqu'à qu'elle quitte le contact avec mes mains. Je suis essoufflé et à bout de force, j'ai tout donné, c'est fini. Et je tombe dans le vide qui m'ouvre ses bras et en tombant je peux voir cette horloge reprendre le mouvement de ses aiguilles mais dans la marche inverse. Je n'ai pas seulement arrêté le temps que je poursuivais, je l'ai même inversé.

Mais c'est tout pour cette nuit, c'est mon ami le réveil qui l'a décidé. Et c'est parti pour une nouvelle journée ! *

Ben's Nights
Voyageur Temporel :
Songe 1: Royaume du temps
Songe 2 : Royaume du Temps Bis
Songe 3 : Champiland
Songe 4 : Délirium City
Songe 5 : Station Métro et Royaume de la Roche
Songe 6 : Lac Trouble
Songe 7 : Royaume des Chats
Songe 8 : Royaume du Temps Again
Songe 9 : La Tour des Arts
Songe 10 : Royaume du Temps
Songe 11 : Royaume des Doutes
Songe 12 : Royaume du Temps
Songe 13 : Royaume de la Roche
Songe 14 : Royaume du Son
Songe 15 : Station de Métro, Village Puzzle et Royaume des doutes
Songe 16 : Kazinopolis
Songe 17 : Royaume du Temps
Songe 18 : Nebelia - Champ de batailles éternels


Voyageur Zoocopiste Croco :
Songe 1 : Le Lac Trouble
Songe 2 : Le Royaume des doutes
Songe 3 : Le La Grande Plaine

5/11/18
Trophée
Chuitrod4rk
Agent du Chaos
Team 34 ?
Héros
Ascension

Vétéran
Kikilaplusgrosse ?
Fan
Le Chat Bugué
People
Vive les couteaux !
PARCE QUE !
Engagé
Perfect
Kikinaéteintlaloupiotte ?
3 étoiles

Naissance
Oups !
Bon point
C'est l'heure du dudududuel !
Grand Voyageur
T'es mort !
2 en 1
PPDA
Noix
Outillage
PNJ
Chrysanthème
CACA !
Aïe !
Tu veux être mon ami ?
Brûle mon cosmos !
Couronne
2 étoiles
1 étoile
Avatar de l’utilisateur
Gutenplud
PNJ-Sama
 
Messages: 390
Inscription: 06 Oct 2012, 23:15
Nom du perso [Rp]: Ben
Phobie/ Pouvoir: Herpétophobie / Zoocopiste Crocodile
Objet(s) magique(s): Aucun
Groupe: Solo
Classement [Rp]: Hors Classement

Re: Fiche de Ben

Message non lupar Père Castor » 07 Oct 2012, 19:16

Ben vient de vaincre sa phobie.

Il devient un Voyageur de Dreamland après une lutte acharnée contre le temps qui passe et nous échappe.

Il devient un Contrôleur du Temps.

Son pouvoir est de ralentir le temps.

Bienvenue à Dreamland !
Moi quand je lache des caisses ... Elles sont en métal !
Avatar de l’utilisateur
Père Castor
Conteur
 
Messages: 16976
Inscription: 12 Aoû 2010, 22:26
Phobie/ Pouvoir: Créer la réalité
Classement [Rp]: Inclassable

Re: Fiche de Ben

Message non lupar Père Castor » 24 Déc 2016, 02:23

Ben est mort héroïquement, sous un tapis de bombe dans les champs de batailles éternels

Il perd son statut de Voyageur et redevient rêveur.

Il doit éditer sa fiche pour rajouter une deuxième phobie qu'il pourra vaincre au bout de 5 Rp' Rêveur de 15 lignes minimum
Ces Rp's seront des Rp' où il n’interagira avec aucun personnage et où il fera des rêves classiques. La fréquence de post est limité à un rêve par jour IRL.

Passé ces 5 Rp's, il postera à la suite de ce message son nouveau combat de phobie (Nouvelle phobie donc)

Et il pourra redevenir Voyageur du Dreamland.
Moi quand je lache des caisses ... Elles sont en métal !
Avatar de l’utilisateur
Père Castor
Conteur
 
Messages: 16976
Inscription: 12 Aoû 2010, 22:26
Phobie/ Pouvoir: Créer la réalité
Classement [Rp]: Inclassable

Re: Fiche de Ben

Message non lupar Gutenplud » 03 Jan 2017, 01:26


Ben's Nights
Voyageur Temporel :
Songe 1: Royaume du temps
Songe 2 : Royaume du Temps Bis
Songe 3 : Champiland
Songe 4 : Délirium City
Songe 5 : Station Métro et Royaume de la Roche
Songe 6 : Lac Trouble
Songe 7 : Royaume des Chats
Songe 8 : Royaume du Temps Again
Songe 9 : La Tour des Arts
Songe 10 : Royaume du Temps
Songe 11 : Royaume des Doutes
Songe 12 : Royaume du Temps
Songe 13 : Royaume de la Roche
Songe 14 : Royaume du Son
Songe 15 : Station de Métro, Village Puzzle et Royaume des doutes
Songe 16 : Kazinopolis
Songe 17 : Royaume du Temps
Songe 18 : Nebelia - Champ de batailles éternels


Voyageur Zoocopiste Croco :
Songe 1 : Le Lac Trouble
Songe 2 : Le Royaume des doutes
Songe 3 : Le La Grande Plaine

5/11/18
Trophée
Chuitrod4rk
Agent du Chaos
Team 34 ?
Héros
Ascension

Vétéran
Kikilaplusgrosse ?
Fan
Le Chat Bugué
People
Vive les couteaux !
PARCE QUE !
Engagé
Perfect
Kikinaéteintlaloupiotte ?
3 étoiles

Naissance
Oups !
Bon point
C'est l'heure du dudududuel !
Grand Voyageur
T'es mort !
2 en 1
PPDA
Noix
Outillage
PNJ
Chrysanthème
CACA !
Aïe !
Tu veux être mon ami ?
Brûle mon cosmos !
Couronne
2 étoiles
1 étoile
Avatar de l’utilisateur
Gutenplud
PNJ-Sama
 
Messages: 390
Inscription: 06 Oct 2012, 23:15
Nom du perso [Rp]: Ben
Phobie/ Pouvoir: Herpétophobie / Zoocopiste Crocodile
Objet(s) magique(s): Aucun
Groupe: Solo
Classement [Rp]: Hors Classement

Re: Fiche de Ben

Message non lupar Gutenplud » 03 Jan 2017, 15:01

La rivière paraît vraiment magnifique depuis la route, et puis avec cette chaleur étouffante piquer une tête devrait nous faire un bien fou. Tâchant donc de ne pas tomber, je descends avec prudence l'espèce de sentier de terre rouge qui nous mène jusqu'à une petite clairière bordant l'eau.

Rapidement, chacun se met en maillot et allonge sa serviette. Comme toujours, les filles préfèrent commencer par bronzer avant d'aller se baigner tandis que l'un des garçons se jettent le premier à l'eau. Prenant son élan, il fonce comme un fou et saute pour réaliser une bonne non loin de la berge. L'eau gicle et nous éclabousse, si bien que les filles commencent à pester de ne pouvoir se dorer tranquillement au soleil. Avec la bande de pote au complet, les vacances commencent vraiment bien.

Mais alors que nous rions de bon coeur, l'un d'entre nous réalise enfin que celui ayant plongé ne remonte pas. Rejoignant le bord de la rive, on commence à l'appeler même si on sait très bien qu'il essaye encore de nous faire une mauvaise blague. Cependant, après deux bonnes minutes de silence totale, on commence tous à se poser de plus en plus de questions. Décidant d'agir, nous sommes deux à pénétrer dans l'eau pour essayer de l'apercevoir. L'eau est boueuse et on y voit comme dans une purée de pois, aussi nous plongeons l'un et l'autre nos mains sous la surface pour tâtonner tout en tournant dans la zone de son saut.

Soudain, c'est moi qui touche quelque chose. Seulement, sans être un expert, mes doigts ne reconnaissent pas la sensation d'une peau mais plutôt d'une surface bosselée et presque rigide. Mais tandis que mes mains bougent un peu sur cette surface, cette dernière bouge soudain, remuant l'eau autour d'elle j'ai pour réflexe de retirer les mains et de reculer alors que je sens un petit déplacement d'eau contre mes jambes. Ravalant ma salive, je recule doucement vers la berge en balayant mon regard devant moi. Et alors que je rejoins lentement la berge, de plus en plus paniqué, mes fesses heurte quelque chose. Fébrile, je ne peux m'empêcher de pousser un petit cri en me retournant d'un seul coup. Fixant la surface de l'eau, je distingue finalement quelque chose qui semble remonter à la surface. Commençant à comprendre de quoi il s'agit, je plonge finalement la main pour le saisir et constate avec horreur que j'ai vu juste.

Entre mains, je lève un pied humain déchiqueté vers le milieu du tibia. Pétrifié devant ce spectacle, aucune réaction n'arrive à sortir et c'est finalement les cris d'une fille me voyant le tenir qui me sort de cette contemplation macabre. Ne prenant cette fois-ci pas mon temps, je cours tant bien que mal jusqu'à la berge, le pied en main mais j'ignore pourquoi j'ai l'impression de ne pas avancer. Comme pris dans la vase, j'ai pourtant vraiment l'impression de courir le plus rapidement que je peux. Du côté de la berge, l'autre baigneur rejoint sans trop de mal la berge, trébuchant sur la fin mais pour tomber sur le sol de la berge. Relevant la tête vers les filles pour leur sourire, visiblement soulagé d'être arrivé, il a à peine le temps de voir leur visage se décomposer alors qu'une mâchoire puissante vient lui saisir les jambes jusqu'aux hanches. Crachant du sang alors que sa chair, ses muscles et ses os se font littéralement broyés, il est soudain soulever du col avant d'être violemment projeté sur le sol. Groggy par le choc, l'animal recommence jusqu'à lui ouvrir progressivement le crâne qui se vide de son sang.

Image


La bête est un énorme crocodile d'au moins huit bons mètres, et ce dernier commence rapidement à bouger violemment la tête pour déchiqueter sa proie, laissant entendre les bruits de craquement osseux et de déchirure de la peau. Le pauvre garçon s'éteint lentement mais dans une douleur atroce vu les beuglements inarticulés qui sortent de ce qui reste de sa bouche. De mon côté, je n'ai qu'une envie, sortir de cette rivière le plus vite possible. L'effort pour y arriver me semble insurmontable, pourtant j'arrive à enfin à atteindre la berge alors que l'animal replonge avec son repas vers les eaux troubles. Remontant de plusieurs mètres sur l berge pour ne pas subir le même sort que ses camarades, je m’apprête à m'essuyer le front du revers de la main lorsque je réalise que je tiens toujours les restes de la première victime. Répugné et choquer, je jette le pied au bord de l'eau avant de me redresser assis sur le sol. Mes autres camarades me rejoignent pour savoir si tout va bien, alors que la plupart sont aussi hagards que moi.

Malgré nos craintes, nous sommes unanimement d'accord pour foutre le camp d'ici et il ne nous faut pas deux minutes pour prendre nos affaires et rejoindre le sentier. Mais à notre grande surprise, il ne faut pas plus longtemps au temps pour se dégrader drastiquement. En effet, nous n'avions même pas encore commencé notre ascension qu'une pluie torrentielle se met à s'abattre sur nos têtes. Ainsi, même avec toute notre bonne volonté de fuir cette rivière de l'enfer, le sentier de terre devint rapidement impraticable tant et si bien que pour un pas avancé nous glissons de trois en arrière. Après plusieurs minutes d'essais infructueux, nous réalisons que nous ne sommes qu'à deux mètres de la clairière mais que l'eau, elle, ne cesse de monter. Moi, malgré la pluie, j'ai vraiment l'impression de voir non pas deux yeux qui nous observent depuis la surface, mais bien une dizaine de plus... le crocodile que nous avons vu, était-il le seul à vivre ici ? Rien que d'y penser, cela me terrorise.

Obligé de reculer pour ne pas nous briser les os avec une mauvaise chute, nous nous retrouvons une nouvelle fois au bord de l'eau. Seulement, cette fois-ci, la plage s'est réduit de moitié et on commence à discerner les sons inquiétants des sauriens qui semblent se rapprocher de nous. ET en effet, il ne faut pas très longtemps pour voir des masses sombres sortir de l'eau pour lentement avancer vers nous. Nous sommes coincés, acculés sans moyen de nous enfuir. Pour ces monstres, le buffet est servi.

Restant groupé, l'une des filles tente sa chance et s'éloigne un peu en courant à toute vitesse. Malheureusement sa course la fait tout simplement finir dans la gueule d'un autre croco que nous n'avions pas encore vu. Moi, je me retrouve derrière, tétanisé sans pouvoir bouger. Ces bêtes, j'en ai toujours eu la phobie et à juste titre puisqu'aujourd'hui elles sont finalement là pour me dévorer vivant. Dans mon esprit terrifié, c'est tout juste si je ne supplie pas de me faire tuer avant. Que l'un de mes amis m'ouvre le crâne avec une pierre, je trouverai même cela plus enviable que de sentir les dents et la mâchoire puissantes de ces animaux me mètrent en pièce.

Seulement tout est différent, je ne suis pas seul, mes amis aussi sont dans cette merde avec moi et même si je suis épouvanté par les crocodiles, il ne me viendrait pas à l'idée de les lasser crevé sans réagir. Nos chances de survie sont maigres, très maigres,... trop maigres. Mais il va falloir s'y rattacher comme l'on peut. Me relevant, je commence par rassembler quelques pierres qui traînent, leur proposant de s'en sentir, non pas de projectiles mais de piolets de fortune pour grimper le sentier. Leur en donnant une paire chacun, je m'allonge contre le sol tout leur faire faisant une espèce de courte échelle afin de les propulser le plus haut possible. Étant le plus grand, je reste en place pour les quatre. Mais alors que la cinquième s’apprête à monter sur ma main, un croco la chope à jambe. Ni une, ni deux, je chope un pierre et m'en sert comme d'un poignard pour frapper violemment l'un de ses yeux. Lâchant immédiatement sa prise, j'aide au mieux pour la faire monter tout en gardant un oeil sur l'animal qui ne tarde pas à revenir à l'assaut.

Ma camarade étant hors d'atteinte, j'esquive sur le côté en roulant mais me retrouve devant un autre crocodile. Lui balançant du sable pour éviter son coup de mâchoire, je me rend compte que je suis encerclé et que l'accès au sentier est coupé par l'une de ces bêtes. Voyant bien que du sable et des cailloux ne vont pas me sauver, il semblerait que le voyage s'arrête ici. Pourtant, les sauriens n'attaquent pas, ils s'écartent même pour donner un accès mais vers l'eau. Sachant pertinemment que l'eau n'est pas une possibilité de fuite mais plutôt un suicide pur et simple, je reste sans bouger. Et je dois dire que mon idée a été la bonne puisque ce couloir vers l'eau ne m'est absolument pas destiné. En effet, c'est un énorme crocodile qui en sort, le plus gros et visiblement le plus dangereux de tous, marchant entre les autres qui s'écartent d'avantage pour lui laisser la place.

Image


Un mâle alpha peut-être ?

Toujours est-il que les autres semblent lui obéir et se retirent petit à petit pour nous laisser une zone ronde sur la plage, une arène ou quoi ?

Veut-il ma laisser une chance de me battre contre lui ? Nan, c'est un animal sauvage, ce qu'il veut c'est avoir le privilège de bouffer le dernier casse-dalle encore présent sur son territoire. Comme on dit : la part du lion.

Sifflant et claquant de la gorge, il me tourne autour alors que je me baisse pour saisir deux nouveau cailloux. Concentré sur lui, je suis surpris par le claquement de mâchoire d'un croco présent derrière moi. Faisant un bon, ce dernier ne tente rien, laissant apparemment le gros s'occuper de moi. Tu parles...

Finalement, le match commence et l'animal est celui qui fait le premier pas. Malgré sa corpulence, il est tout sauf lent et j'esquive son premier coup de mâchoire de justesse. Le coup de queue, lui, en revanche, ne m'épargne pas et me fait voler alors que les écailles recouvrant cette dernière me lacèrent le bide. Dans la panique de notre départ, nous étions tous resté en maillot pour ne pas perdre de temps supplémentaires, il faut croire que ça a été une erreur. Heureusement pour moi, les griffures sont relativement superficielles et malgré la douleur mes entrailles sont toujours à l'intérieur. Me relevant non sans mal, je me prépare pour son nouvel assaut, me tenant bien fléchit pour réagir immédiatement. Bonne idée, car il ne lui faut pas plus longtemps pour attaquer de nouveau. J'esquive un peu mieux et en profite pour contre-attaque illico, le caillou vers son oeil. Même fermer la gueule d'un crocodile peut encore faire mal, principalement à cause de ses dents qui en ressortent. C'est justement une d'entre elles qui vient se loger dans mon flanc, mais malheureusement elle reste aussi bloquer en moi comme un hameçon.

Frappant de toutes mes forces contre son oeil, ma position ainsi que la douleur n'aide pas vraiment à la précision de mes coups. De son côté, lui, me fait valdinguer avec sa tête, m'écrasant entre sa mâchoire et le sol si bien que je ne sens rapidement plus mes jambes. Sans doute brisé par le choc, je continue de frapper encore et encore jusqu'à qu'un mouvement un peu trop brusque de sa part ne me fasse lâcher mon arme. Je tente de continuer avec mes poings mais ses écailles sont beaucoup trop résistantes. Finalement, sans option, je l'attaque avec l'énergie du désespoir, le mordant.

À ma grande surprise, sa peau paraît tendre sous mes dents et s'arrive même à m'y enfoncer. Ne cherchant pas vraiment à comprendre j’enchaîne les coups de mâchoire et y imprime mes dents jusqu'à le faire saigner, lui arrachant même un premier morceau de peau. L'agrippant ensuite avec mes doigts pour me stabiliser, je me sens glisser de moins en moins et constate que mes ongles se sont changer en véritables griffes plantées dans son cuir. Mécontent de se faire ainsi bouffer par sa proie, le crocodile s'agite plus fort encore jusqu'à venir rouler sur lui même. Je sens alors sa dent se décrocher de mon flanc, non sans emporter un bout de peau au passage, alors que je me retrouve ensuite projeter de plusieurs mètres. Sentant mes jambes de nouveau, je me redresse et essuie les lèvres du revers de la main pour constater que ma mâchoire s'est changer. Elle s'est légèrement allongée alors que ma bouche s'est agrandit. On dirait presque qu'avoir goûter à la chair de l'animal m'a fait muter.

Mais trêve de contemplation, tout ceci ne servira à rien si je ne les utilise pas à bonne escient. Prêt à bondir, je le sens bien qui hésite soudain dans son attaque. Ne lui laissant donc pas le temps de réfléchir, c'est moi qui fait cette fois le premier pas. Fonçant sur lui, je saute pour esquiver sa gueule et lui envoie un puissants coups de griffes qui lui déchire l'oeil. Je sens qu'il à mal, il s'agite tandis que ses plaintes résonnent autour de nous. J'ignore pourquoi mais je me sens soudain bien plus en forme... particulièrement affamé !

Ne lui offrant que peu de répit, je retourne à l'attaque, jouant sur son nouvel angle mort pour bondir sur lui, plantant mes nouveaux crocs dans son cou beaucoup plus tendre que son dos. Refermant ma mâchoire je cisaille sa chair entre mes dents avant de tirer violemment pour lui en arracher un gros morceau. Loin de me rebuter, il le dévore avec plaisir, appréciant même le goût de ce dernier. La blessure de son côté pisse le sang qui rougit le sable et l'eau de pluie. Le sentant beaucoup moins agressif qu'au début, je ne compte pas lui laisser la moindre chance maintenant que je peux lui faire ce qu'il me plaît. Attaquant de nouveau, je viens me placer à califourchon sur son dos, l'enlaçant alors en m'allongeant sur lui, pour planter profondément mes griffes dans ses flancs entre ses pattes avants et arrières. Je sens qu'il a mal et étrangement cela me plaît. Retirant puis replantant mes griffes, je lui troue la peau à plusieurs endroit jusqu'à ce qu'il relève la tête, sa gueule vers le ciel. Je me souviens vaguement avoir vu un documentaire faisant référence à ce geste comme une preuve de soumission.

Malheureusement pour l'animal, je ne suis pas prêt de lui permettre d'abandonner. Profitant de sa position, je viens littéralement l'égorger avec mes griffes, le vidant entièrement de son sang tout en lui dévorant le cou. Après quelques minutes, j'arrive au résultat que j'espérais, sa tête se retrouve sectionnée de son corps sans vie. Glissant alors ma main sans sa gorge, j'y enfonce le bras à la recherche de son coeur pour finalement le lui arracher de la poitrine. Le brandissant devant ma main face aux autres crocodile, jamais une chose ne m'a paru aussi délicieuse. Mes yeux restent littéralement rivés sur cette organe encore ensanglanté, que je n'hésite pas à dévorer avec appétit. M'en léchant presque les doigts, je m'avance vers l'eau alors que les croco s'écartent pour me laisser la place. Pénétrant dans celle-ci, la rivière lave mon corps du sang avant que je ne disparaisse entièrement sous sa surface sombre.

La proie est devenue le Prédateur....

Ben's Nights
Voyageur Temporel :
Songe 1: Royaume du temps
Songe 2 : Royaume du Temps Bis
Songe 3 : Champiland
Songe 4 : Délirium City
Songe 5 : Station Métro et Royaume de la Roche
Songe 6 : Lac Trouble
Songe 7 : Royaume des Chats
Songe 8 : Royaume du Temps Again
Songe 9 : La Tour des Arts
Songe 10 : Royaume du Temps
Songe 11 : Royaume des Doutes
Songe 12 : Royaume du Temps
Songe 13 : Royaume de la Roche
Songe 14 : Royaume du Son
Songe 15 : Station de Métro, Village Puzzle et Royaume des doutes
Songe 16 : Kazinopolis
Songe 17 : Royaume du Temps
Songe 18 : Nebelia - Champ de batailles éternels


Voyageur Zoocopiste Croco :
Songe 1 : Le Lac Trouble
Songe 2 : Le Royaume des doutes
Songe 3 : Le La Grande Plaine

5/11/18
Trophée
Chuitrod4rk
Agent du Chaos
Team 34 ?
Héros
Ascension

Vétéran
Kikilaplusgrosse ?
Fan
Le Chat Bugué
People
Vive les couteaux !
PARCE QUE !
Engagé
Perfect
Kikinaéteintlaloupiotte ?
3 étoiles

Naissance
Oups !
Bon point
C'est l'heure du dudududuel !
Grand Voyageur
T'es mort !
2 en 1
PPDA
Noix
Outillage
PNJ
Chrysanthème
CACA !
Aïe !
Tu veux être mon ami ?
Brûle mon cosmos !
Couronne
2 étoiles
1 étoile
Avatar de l’utilisateur
Gutenplud
PNJ-Sama
 
Messages: 390
Inscription: 06 Oct 2012, 23:15
Nom du perso [Rp]: Ben
Phobie/ Pouvoir: Herpétophobie / Zoocopiste Crocodile
Objet(s) magique(s): Aucun
Groupe: Solo
Classement [Rp]: Hors Classement

Re: Fiche de Ben

Message non lupar Père Castor » 09 Jan 2017, 00:48

Ben vient de vaincre sa phobie.

Il devient Voyageur de Dreamland !

Comme tout Voyageur il obtient un pouvoir.

Il devient copiste croco. Parce que voilà.

Bienvenue à Dreamland.
Moi quand je lache des caisses ... Elles sont en métal !
Avatar de l’utilisateur
Père Castor
Conteur
 
Messages: 16976
Inscription: 12 Aoû 2010, 22:26
Phobie/ Pouvoir: Créer la réalité
Classement [Rp]: Inclassable


Retourner vers Relouland [Règles, Présentations Rp' & Fiches perso']

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité